Besoin d'apprendre le suèdois, et quelques questions.

Vous vous lancez dans l'apprentissage du suédois? Donnez votre avis, posez vos questions, partager vos astuces sur ce forum.

Modérateurs: suede, AudreyL, Modérateurs

Messagepar AudreyL » Dim Juil 02, 2006 2:11 pm

suede a écrit:De plus, les professeurs prenaient les élèves pour des gamins, pour leur protégé à qui ils devaient inculquer des notions de suédois avant de les lacher dans la vie suédoise.

Je crois qu'un de gros problèmes que les profs de SFI rencontrent c'est le risque de se faire traiter de raciste s'ils osent être un peu trop sévères. Du coup, ils sont trop gentils, trop protecteurs et n'exigent pas beaucoup de leurs élèves ...
La Française à l'accent suédois ;-)
Qui ne tente rien n'a rien !
hibiscus
Avatar de l’utilisateur
AudreyL
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6127
Enregistré le: Lun Mai 02, 2005 11:06 am
Localisation: Bandhagen
Niveau de suédois: Bilingue/langue maternelle

Publicite

Sponsor
 

Messagepar suede » Dim Juil 02, 2006 5:02 pm

AudreyL a écrit:
suede a écrit:De plus, les professeurs prenaient les élèves pour des gamins, pour leur protégé à qui ils devaient inculquer des notions de suédois avant de les lacher dans la vie suédoise.

Je crois qu'un de gros problèmes que les profs de SFI rencontrent c'est le risque de se faire traiter de raciste s'ils osent être un peu trop sévères. Du coup, ils sont trop gentils, trop protecteurs et n'exigent pas beaucoup de leurs élèves ...


Oui, mais quand tu as en face de toi un groupe qui a un niveau académique élevé (juge, ingénieurs etc), ils peuvent passer le cap de la lecture de Cendrillon...
Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 12787
Enregistré le: Ven Juil 12, 2002 6:09 pm
Localisation: Sundsvall
Niveau de suédois: Avancé

Messagepar Herr Omar » Dim Juil 02, 2006 8:22 pm

suede a écrit:
AudreyL a écrit:
suede a écrit:De plus, les professeurs prenaient les élèves pour des gamins, pour leur protégé à qui ils devaient inculquer des notions de suédois avant de les lacher dans la vie suédoise.

Je crois qu'un de gros problèmes que les profs de SFI rencontrent c'est le risque de se faire traiter de raciste s'ils osent être un peu trop sévères. Du coup, ils sont trop gentils, trop protecteurs et n'exigent pas beaucoup de leurs élèves ...


Oui, mais quand tu as en face de toi un groupe qui a un niveau académique élevé (juge, ingénieurs etc), ils peuvent passer le cap de la lecture de Cendrillon...


!!! Et lire quoi à la place? Du Strindberg? Ce n'est pas beaucoup mieux. En fait, étant donné que j'ai eu des enfants, j'ai dû leur lire des contes. En suédois bien sûr. Et j'ai eu l'occasion de les lire certainement dix fois. De les apprendre par coeur. Et certaines phrases qui n'étaient pas très claires pour moi m'ont incité à réfléchir - qu'il s'agisse de formes ou de l'ordre des mots. Ce qui me pousse à dire que le choix d'un texte pour enfants n'est pas forcément faux.
Avatar de l’utilisateur
Herr Omar
VIP
VIP
 
Messages: 4356
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 6:21 pm
Localisation: Zolna Zweden

Messagepar suede » Dim Juil 02, 2006 8:51 pm

1 fois de temps en temps oui, car cela donne des bases sur la culture suédoise. Mais en permanence non.

Il y a suffisement de matériel pédagogique en suédois facile à lire pour ne pas se limiter à des textes pour enfants. Ne serait ce que les journaux lättlast.

Et quand je dis prendre pour des enfants, ce n'est pas uniquement au niveau des textes abordés. C'est également au niveau du comportement.
Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 12787
Enregistré le: Ven Juil 12, 2002 6:09 pm
Localisation: Sundsvall
Niveau de suédois: Avancé

Messagepar Herr Omar » Dim Juil 02, 2006 9:09 pm

suede a écrit:1 fois de temps en temps oui, car cela donne des bases sur la culture suédoise. Mais en permanence non.

Il y a suffisement de matériel pédagogique en suédois facile à lire pour ne pas se limiter à des textes pour enfants. Ne serait ce que les journaux lättlast.

Et quand je dis prendre pour des enfants, ce n'est pas uniquement au niveau des textes abordés. C'est également au niveau du comportement.


Le matériel pédagogique dont tu parles existe certainement - dans les librairies ou dans certaines bibliothèques (à un ou deux exemplaires). Nous, profs de suédois pour étrangers, ça ne nous concerne pas. La direction de l'école (privée en général) a décidé que nous devrons employer tel ou tel manuel qui a été acheté pour l'occasion. Bien souvent ce sont des manuels qui ne nous intéressent pas car bourrés de fautes ou expliquant la grammaire d'une manière qui ne nous plaît pas, ou encore basés sur des textes farfelus. Et ceci, en même temps qu'on baisse nos salaires et qu'on augmente le nombre de nos heures d'enseignement par semaine. Un grand nombre de mes collègues en ont MARRE et voudraient bien quitter ce boulot de prostitués mais ils doivent attendre les 65 ans pour ce faire.
Modifié en dernier par Herr Omar le Lun Juil 03, 2006 1:14 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Herr Omar
VIP
VIP
 
Messages: 4356
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 6:21 pm
Localisation: Zolna Zweden

Messagepar Hejasverige » Lun Juil 03, 2006 1:12 pm

Est ce quelqu'un ici a déjà vu la méthode assimil ? Parce qu'en parlant de livre peu efficace...on pourrait citer assimil, car les traductions en français sont peu précises, partent dans des expressions trop à la "française", les textes étant culturellement inutiles vu que ça parle de choses "farfelues", quelque fois des gags, ce qui est démotivant, on préfère apprendre des textes qui nous disent comment vivre avec la suède et pas de détails futils :) ...le point positif est que l'on apprend pas mal de formes d'expression en suèdois et la grammaire, mais il vaut mieux être accompagné d'un dictionnaire avec les terminaisons qui vont avec, sinon on aura tout faux niveau traduction de mots.

J'arrive mieux à faire, après une traduction des mots du texte, une traduction du language suèdois vers le français que l'inverse, bon, c'est logique mais l'écart est vraiment important, disons qu'ils exagèrent vraiment avec les expressions en français, ça part limite dans les superficialités.
Hejasverige
Suédonaute intéréssé
Suédonaute intéréssé
 
Messages: 98
Enregistré le: Jeu Juin 22, 2006 10:01 pm

Messagepar Herr Omar » Lun Juil 03, 2006 1:25 pm

Hejasverige a écrit:Est ce quelqu'un ici a déjà vu la méthode assimil ? Parce qu'en parlant de livre peu efficace...on pourrait citer assimil, car les traductions en français sont peu précises, partent dans des expressions trop à la "française", les textes étant culturellement inutiles vu que ça parle de choses "farfelues", quelque fois des gags, ce qui est démotivant, on préfère apprendre des textes qui nous disent comment vivre avec la suède et pas de détails futils :) ...le point positif est que l'on apprend pas mal de formes d'expression en suèdois et la grammaire, mais il vaut mieux être accompagné d'un dictionnaire avec les terminaisons qui vont avec, sinon on aura tout faux niveau traduction de mots.

J'arrive mieux à faire, après une traduction des mots du texte, une traduction du language suèdois vers le français que l'inverse, bon, c'est logique mais l'écart est vraiment important, disons qu'ils exagèrent vraiment avec les expressions en français, ça part limite dans les superficialités.


Les "méthodes" Assimil, Linguaphone (généralement considérée comme étant de qualité supérieure à Assimil), Rosetta Stone (pas mal mais très chère), Berlitz etc sont très peu connues/utilisées dans l'enseignement des langues en Suède. Elles n'expliquent pas grand-chose, il faut plutôt apprendre par coeur. Elles sont surtout destinées aux touristes.
Avatar de l’utilisateur
Herr Omar
VIP
VIP
 
Messages: 4356
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 6:21 pm
Localisation: Zolna Zweden

Messagepar LaFred » Mar Juil 04, 2006 8:59 pm

Herr Omar a écrit:
suede a écrit:
AudreyL a écrit:
suede a écrit:De plus, les professeurs prenaient les élèves pour des gamins, pour leur protégé à qui ils devaient inculquer des notions de suédois avant de les lacher dans la vie suédoise.

Je crois qu'un de gros problèmes que les profs de SFI rencontrent c'est le risque de se faire traiter de raciste s'ils osent être un peu trop sévères. Du coup, ils sont trop gentils, trop protecteurs et n'exigent pas beaucoup de leurs élèves ...


Oui, mais quand tu as en face de toi un groupe qui a un niveau académique élevé (juge, ingénieurs etc), ils peuvent passer le cap de la lecture de Cendrillon...


!!! Et lire quoi à la place? Du Strindberg? Ce n'est pas beaucoup mieux. En fait, étant donné que j'ai eu des enfants, j'ai dû leur lire des contes. En suédois bien sûr. Et j'ai eu l'occasion de les lire certainement dix fois. De les apprendre par coeur. Et certaines phrases qui n'étaient pas très claires pour moi m'ont incité à réfléchir - qu'il s'agisse de formes ou de l'ordre des mots. Ce qui me pousse à dire que le choix d'un texte pour enfants n'est pas forcément faux.


Lors de mes études de suédois je sais que j'ai détesté (et que je n'étais pas la seule) qu'on nous lise des trucs de gosses. Pourquoi ne pas prendre un article de journal, une recete de cuisine ou autre document libre d'accés sur internet? Sans blague, la fois où cela s'est produit (et ce n'était pas à SFI où je n'ai pas mis les pieds) tout le monde faisait des études supérieures. Certains (une grande partie avait déjà un diplome niveau master...
Avatar de l’utilisateur
LaFred
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8523
Enregistré le: Dim Sep 25, 2005 9:04 pm
Localisation: Stockholm
Niveau de suédois: Bilingue/langue maternelle

Messagepar Herr Omar » Mar Juil 04, 2006 9:26 pm

LaFred a écrit:
Herr Omar a écrit:
suede a écrit:
AudreyL a écrit:
suede a écrit:De plus, les professeurs prenaient les élèves pour des gamins, pour leur protégé à qui ils devaient inculquer des notions de suédois avant de les lacher dans la vie suédoise.

Je crois qu'un de gros problèmes que les profs de SFI rencontrent c'est le risque de se faire traiter de raciste s'ils osent être un peu trop sévères. Du coup, ils sont trop gentils, trop protecteurs et n'exigent pas beaucoup de leurs élèves ...


Oui, mais quand tu as en face de toi un groupe qui a un niveau académique élevé (juge, ingénieurs etc), ils peuvent passer le cap de la lecture de Cendrillon...


!!! Et lire quoi à la place? Du Strindberg? Ce n'est pas beaucoup mieux. En fait, étant donné que j'ai eu des enfants, j'ai dû leur lire des contes. En suédois bien sûr. Et j'ai eu l'occasion de les lire certainement dix fois. De les apprendre par coeur. Et certaines phrases qui n'étaient pas très claires pour moi m'ont incité à réfléchir - qu'il s'agisse de formes ou de l'ordre des mots. Ce qui me pousse à dire que le choix d'un texte pour enfants n'est pas forcément faux.


Lors de mes études de suédois je sais que j'ai détesté (et que je n'étais pas la seule) qu'on nous lise des trucs de gosses. Pourquoi ne pas prendre un article de journal, une recete de cuisine ou autre document libre d'accés sur internet? Sans blague, la fois où cela s'est produit (et ce n'était pas à SFI où je n'ai pas mis les pieds) tout le monde faisait des études supérieures. Certains (une grande partie avait déjà un diplome niveau master...


C'est bien triste de détester. Moi, j'adore les barnböcker suédois, surtout Jan Lööf... Mais dans mon enseignement j'utilise de tout - aussi bien un barnsaga suédois qu'un extrait de Sans famille (d'Hector Malot) - en suédois bien sûr - ou qu'un texte de Tolstoy, un chapitre de l'ancien testament, des articles longs ou courts trouvés dans la presse... J'utilise TRES PEU les manuels officiels.
Avatar de l’utilisateur
Herr Omar
VIP
VIP
 
Messages: 4356
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 6:21 pm
Localisation: Zolna Zweden

Messagepar LaFred » Mar Juil 04, 2006 9:42 pm

Entendre un extrait de Cendrillon quand on a 25 ans et certains des étudiants 35 voire 40 et devoir en faire un résumé c'est nul (surtout que les étudiants connaissent l'histoire... du moins les occidentaux la connaisse). Entendre la prof qui nous raconte un truc peut être inventé, personnel du genre "je me suis cassé la jambe en faisant du ski et j'ai pase´15 jours dans le platre", n'importe quoi aurait été mieux et plus intéressat. Je trouve aussi que les livres pour enfants c'est sympa (mais je n'ai jamais accroché avec Mumin) et j'adore en raconter/lire/acheter pour les enfants de mon entourage.
Avatar de l’utilisateur
LaFred
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8523
Enregistré le: Dim Sep 25, 2005 9:04 pm
Localisation: Stockholm
Niveau de suédois: Bilingue/langue maternelle

Messagepar Herr Omar » Mar Juil 04, 2006 10:03 pm

LaFred a écrit:Entendre un extrait de Cendrillon quand on a 25 ans et certains des étudiants 35 voire 40 et devoir en faire un résumé c'est nul (surtout que les étudiants connaissent l'histoire... du moins les occidentaux la connaisse). Entendre la prof qui nous raconte un truc peut être inventé, personnel du genre "je me suis cassé la jambe en faisant du ski et j'ai pase´15 jours dans le platre", n'importe quoi aurait été mieux et plus intéressat. Je trouve aussi que les livres pour enfants c'est sympa (mais je n'ai jamais accroché avec Mumin) et j'adore en raconter/lire/acheter pour les enfants de mon entourage.


Rien qu'à titre d'exemple, un texte tiré d'un livre pour enfants que j'utilise dans mes cours et qui est très estimé. Il est écrit au présent ("nutid") et je demande à mes élèves de le transposer en "dåtid":

1. Hela veckan

På tisdagen blåser det, på onsdagen är det kallt, på torsdagen snöar det, på fredagen snöar det. På lördagen får Anna Olas gamla skidor och på söndagen åker Anna och Erik skidor hela dagen. På måndagen har Anna så ont i benen att Erik får köra henne till skolan.

2. Lördag hos Anna

Det är lördag. Ola dammsuger, Erik tvättar, mamma dammar. Men Anna sitter på golvet och ritar ett hus.

3. Anna och Ola

Anna och Ola leker. Anna är en liten hund, Ola är en stor hund. Anna kryper ihop och morrar. Men Ola nosar henne i örat och i nacken. Då skrattar hunden Anna så att hon får ont i magen.

4. Mormor har en affär

Mormor har en affär. Där säljer hon rosor, tulpaner, kaktusar och andra blommor. Det luktar så gott i mormors affär. Anna hjälper mormor att vattna alla blommorna. Det gör inget om hon spiller, för golvet är av rött tegel.

Dans ce genre d'exercice, il faut connaître les formes des verbes au preteritum bien sûr, mais ça se complique bientôt en raison des citations. Par exemple ici:

6. Anna i gräset

En dag står Anna i gräset. Det är nästan mörkt. Det regnar nästan. Det är nästan varmt. Jag är ett träd, tänker Anna. Mina tår är rötter som går ner i gräset, mina ben är en stam, mina armar är grenar, mina fingrar är kvistar. När det blåser vajar jag fram och tillbaka, fram och tillbaka, fram och tillbaka. Så här.

7. Hemma hos Anna

Anna har ett rum. Där finns en säng och en hylla. Där har hon sina böcker. Anna har också en stol och ett bord som är blått. På bordet har hon pennor och suddgummin och papper att rita på. Anna ritar ett hus och ett träd och en hund och en flagga.
- Det var en fin tavla, säger Ola.
- Du får den av mig, svarar Anna.

J'ajouterai que si cet exercice a l'air simple (voire très simple), nombreux sont ceux qui font des fautes "bêtes" qu'ils n'auraient pas dû faire...
Avatar de l’utilisateur
Herr Omar
VIP
VIP
 
Messages: 4356
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 6:21 pm
Localisation: Zolna Zweden

Publicite

.

Précédente

Retourner vers Apprendre et parler suédois

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

·Photos
·Photos Suède - ·Photos Danemark - ·Photos Norvège
·Photos Finlande
·Photos France - ·Photos Thailande - ·Nouvelles photos
·Ma sélection de photos - ·Top Vote - ·Top Vues
·Les plus populaires - ·Toutes les photos - ·Voyage express
Blogs sur la Suède
·Lugnet etc! Chroniques suédoises
· Hibiscus Le blog français à l’accent suédois
Ambassade de France, La France en Suède
MandyStockholm, Made in Sweden
La Suède de Jacques
Aurore et Gunnar
·VicChezLesVicKings
·Minimarie chez les grands Suédois
Nos petites histoires en Suède
Pourquoi quitter Paris
·Göteborg nous voilà!
·Guide Stockholm
· Le forum Salut Finlande
·Objectif-Suède
·Un Nissart en Scandinavie