Législatives, réponses de Axelle Lemaire

Ce forum est destiné aux discussions sur les élections en Suède et France. Les discussions doivent avoir un lien avec la Suède ou les français de Suède. Le forum n'est pas destiné à servir de support de propagande et la diffusion de propagande avant les élections devra être fait apes accord de l'administrateur du forum, suede.

Modérateurs: suede, LaFred, Modérateurs

Législatives, réponses de Axelle Lemaire

Messagepar suede » Lun Juin 11, 2012 8:49 am

suede a écrit:Voici les réponses de Axelle Lemaire, candidat aux élections législatives pour la circonscription dont fait partie la Suède aux questions posées dans ce sujet elections-francaises-suedoises-f109/questions-aux-candidats-aux-elections-legislatives-suede-t16195.html


Outre les réponses, Christophe Premat, Suppléant d´Axelle Lemaire, tiendra deux permanences de campagne le 11 et 14 juin prochain. http://suede.ffe-ps.org/2012/06/09/qu%C2%B4attendez-vous-de-votre-future-deputee-entre-deux-tours-en-suede-11-et-14-juin/voir

1) Qui êtes-vous en deux lignes?
 
J´ai 37 ans, j’ai deux enfants et je vis à Londres depuis dix ans après avoir grandi au Canada et travaillé en France. Diplômée de Sciences Po Paris, La Sorbonne Paris et Kings College, je suis juriste et ancienne collaboratrice parlementaire à la Chambre des Communes.
 
J´ai eu l´occasion à deux reprises de venir en Suède durant la campagne pour m´imprégner des problématiques de la Suède et j´y ai choisi mon suppléant, Christophe Premat.
 
2) Contacts/expériences avec la Scandinavie/Europe du Nord?
* La circonscription représente plusieurs pays, qui bien qu'européens, sont assez différents au niveau culturel, structurel etc. Quelle expérience avez-vous de ces pays?
 
​Durant cette longue campagne, je me suis rendue deux fois en Suède et au Danemark, une fois en Finlande et une autre fois en Norvège. Mon suppléant réside en Suède et a des contacts réguliers avec la communauté française de l´ensemble des pays nordiques et scandinaves. D´autre part, je m´entretiens régulièrement avec des responsables associatifs et je mesure à quel point la communauté française est fière de mettre en avant le système économique et social de ces pays. Le modèle scandinave s´est adapté aux défis du monde contemporain en maintenant un haut niveau de protection sociale. Cela est possible grâce à une confiance des citoyens dans les institutions et à un faible degré de corruption.
 
Comment apprendrez-vous à les connaitre afin de mieux comprendre les préoccupations de vos électeurs.
 
​J´ai été frappée à travers mes déplacements par la cohérence de cette circonscription d´Europe du Nord. Que ce soit des chercheurs, des entrepreneurs, des professeurs, tous partagent des problématiques communes. Les électeurs des pays scandinaves souhaiteraient peser dans les débats français en important certaines politiques de leur pays de résidence. Les électeurs y apprécient la qualité de vie, mais se sentent parfois délaissés par les problèmes qu´ils rencontrent. Si je suis élue, j´irai régulièrement dans ces pays et je compte partager mon temps entre l´Assemblée et les déplacements en circonscription selon une formule réaliste (une semaine à Paris, une semaine dans l´un des pays de la circonscription). Tout dépend de la cadence du travail parlementaire qui a ses exigences.
 
* Comment garderez-vous le contact avec vos électeurs? Outre internet, effectuez vous des tournées dans les différents pays de la circonscription via des visites (dans les capitales ou ailleurs)?
* Comment représenter les électeurs de pays si différents au niveau structurel? Comment transposer votre expérience d'un pays à un autre?
 
​Les déplacements sont essentiels. En dehors des rencontres de responsables associatifs, les réunions publiques sont des lieux d´échange. J´ai appris, au cours de différentes réunions que j´ai animées, énormément de choses sur le style de vie des Français résidant en Suède. Le système du « hemspråk » (accès à la langue maternelle garanti par toute commune suédoise) me fascine même s´il n´est pas jugé suffisant par les familles y ayant recours. C´est une particularité de la Suède et du Danemark et je pense que l´on peut s´appuyer là-dessus pour offrir davantage d´heures de français en y ajoutant par exemple les possibilités des programmes FLAM (programmes de soutien linguistiques des enfants francophones à l´étranger).
 
​Oui, internet peut être une ressource quand on ne peut pas se déplacer. J´imagine en réalité avoir des entretiens virtuels avec des groupes de Français isolés car je souhaite représenter tout le monde et pas seulement les personnes déjà intégrées à la communauté francophone. Je dis d´ailleurs « communauté francophone » et ma campagne m´a montré à quel point cette communauté était éclatée et dispersée, certaines associations ayant du mal à survivre malgré l´énergie déployée par certaines personnes. L´élection d´une députée représentant ces Français doit être un levier pour faciliter les relais et les passerelles, c´est un mot qui est d´ailleurs souvent revenu​dans les réunions publiques tenues en Suède.
 
​Les permanences virtuelles seront donc instituées, elles sont complémentaires et ne remplacent en aucun cas les permanences que je tiendrai dans chaque pays de la circonscription.
 
3) Votre programme
Si vous faites partie d'un parti politique (lequel?), quels sont les différents points du programme politique qui sont spécifiques aux français de l'étranger ainsi que les points qui peuvent les affecter?
 
​Je fais partie du Parti Socialiste que j´ai rejoint il y a quelques années et je me suis impliquée personnellement dans la campagne de François Hollande puisque j´ai fait partie de l´équipe de campagne au sein du pôle des Français de l´étranger. Pour moi, ces élections doivent donner une majorité claire à François Hollande pour qu´il puisse concrétiser ses engagements de campagne.
 
​Plusieurs propositions ont été formulées à l´égard des Français de l´étranger : transformation de l´action consulaire à l´étranger, simplification administrative des tâches, soutien au bilinguisme et à la binationalité, soutien aux lycées français en valorisant leur rôle de coopération éducative et réflexion sur la transformation de l´Assemblée des Français de l´Étranger afin qu´elle puisse davantage avoir de compétences sur le pilotage de notre coopération éducative et culturelle, valorisation du rôle des Instituts culturels.

​Les Français vivant en Suède sont également attachés aux facilités administratives (créations d´entreprise par exemple), le soutien aux entreprises est un aspect important de mon programme. Je contribuerai notamment à modifier les conditions d´aides à l´implantation d´entreprises à l´étranger afin que la situation et les besoins des PME et des entrepreneurs individuels soient pris en considération. L’un des engagements de campagne est le suivant : cibler l’action publique d’encouragement des activités exportatrices sur les PME françaises, favoriser l’éclosion d’incubateurs, l’accès au crédit, les réseaux d’entrepreneurs dans les pays de la circonscription.
 
4) Administratif:
* Avez-vous des idées pour faciliter les démarches administratives des français domiciliés à l'étranger? Beaucoup de français habitent loin (4-5 heures de voiture) du consulat voir du consul honoraire. Faire une carte d'identité oblige souvent à prendre deux jours de congés. De plus en plus de Français choisissent d'être binationaux principalement pour des raisons administratives. Comment vous placez-vous par rapport à certaines de ces propositions: extension des horaires d'ouverture des consulats (par exemple certains week-ends), tournées consulaires en dehors des villes où sont présents des consuls honoraires, indemnisation forfaitaire des frais de déplacement, établissement d'un passeport européen commun?
 
​L´action consulaire a durement été affectée ces dernières années par la baisse drastique des moyens et l´application totalement aveugle de la révision générale des politiques publiques alors même que le nombre de nos compatriotes à l´étranger ne cessait d´augmenter. De nombreux consulats ont été fermés ou transformés en consulats à gestion simplifiée, y laissant tout ou presque de leurs attributs consulaires (visas, état-civil, affaires sociales). Cette reconfiguration forcée a mené à une détérioration des services aux Français qui sont désormais contraints d´effectuer des déplacements longs et coûteux lorsqu´ils souhaitent réaliser leurs démarches administratives. La dématérialisation des procédures et l´organisation de tournées consulaires ne compensent pas les difficultés créées. Il est temps selon moi de procéder à une évaluation du réseau consulaire en y associant les usagers. Cette évaluation permettrait de définir précisément les priorités de la réforme du réseau. À mon avis, tout changement dans la carte consulaire devrait être validé par l´Assemblée des Français de l´Étranger et les nouveaux députés des Français de l´étranger. Ce sont d´ailleurs ces députés qui, à mon sens, devraient agir pour renforcer le rôle de cette assemblée dans l´évaluation des services publics français à l´étranger.
 
​Je souhaite introduire une charte de l’accueil dans les consulats avec notamment une proximité des services, des tournées consulaires, un allégement des démarches, une mutualisation européenne des moyens et une action sociale pour les Français en grande difficulté.
 
Avez-vous des idées pour faciliter le contact avec l'administration française en particulier pour les enfants nés hors de France ou/et d'un parent étranger. Il n'est pas rare que cela soit difficile et que la nationalité française ne soit pas si facile à prouver.
 
 
​Le site MonConsulat.fr est censé améliorer les contacts avec l´administration, des questions type y existent déjà, mais je pense qu´il faut aller plus loin. Un décret datant du 1er janvier 2012 ajoute un test de langue où le candidat doit atteindre le niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues en passant soit le test de connaissance du français pour l´acquisition de la nationalité française (valable deux ans) soit le diplôme d´études de langue française valable toute la vie. L´Institut français propose ces tests et le DELF peut se passer dans neuf centres en Suède. Il faut faire en sorte que tous les binationaux puissent avoir accès à ces tests sans faire trop de kilomètres. La langue est un accès privilégié à la nationalité car n´oublions pas que par rapport à d´autres pays, la nationalité française reste ouverte. Il est impossible pour un enfant étranger d´acquérir la nationalité suédoise en dehors de la Suède. Cela étant, je pense que les tournées consulaires devraient être annoncées à l´avance avec une certaine périodicité pour que ces publics binationaux puissent faire avancer leur dossier. Une permanence virtuelle pourrait être envisageable sur ces questions.
 
 
• impôts: de nombreux expatriés ont des problèmes suite à leur expatriation. Bien qu'ils aient fait un quitus d'impôt, ils peuvent se voire réclamer le payement d'impôt déjà payé et éprouvent une difficulté à rentrer en contact avec le service des impôts.
 
Oui, il y a eu des dysfonctionnements de ce style et je pense que l’action politique pourra contribuer à l’amélioration du contact entre les services d’impôt et nos concitoyens à l’étranger. Il faudra classer ces problèmes de manière à véritablement faire remonter ces soucis.
 
Sur les questions liées à la double imposition contre laquelle je m’inscris, vous trouverez ma position sur le lien suivant : http://www.axellelemaire.eu/2012/05/imp ... anger-non/
 
 
 
5) Education
*Comment favoriser l'apprentissage de la langue française même pour les gens habitant loin des lycées français ou n'allant pas dans les lycées français? Que les enfants décident de rester en Suède, d'aller en France ou d'émigrer dans un autre pays, le tissage de liens avec la France peut être un atout pour la France.
*Quel système pour favoriser l'apprentissage du français lorsque cela a un coût économique (frais de scolarité, internat ou double logement, enseignement à distance etc)?
* Avez-vous des idées pour favoriser la poursuite des études en France (en partie ou totalement) en particulier lorsque la connaissance de la langue n'est pas parfaite ou que cela coince au niveau économique?
 
​Pour la Suède, en dehors du lycée français, il existe plusieurs établissements proposant du français renforcé avec des cursus se rapprochant du bilinguisme.

​Outre ces établissements, la ville de Göteborg dispose d´une école à profil francophone pour le primaire et le collège, la Franska Skolan qui sert d´ailleurs de bureau de vote pour les présidentielles et les législatives. En dehors de ces structures, plusieurs associations de parents se sont lancées dans des dossiers FLAM (appui français langue maternelle). Il existe également des cours en ligne (l´école en ligne), des enseignements à distance et des modules développés des chaînes francophones (TiViMonde Plus pour les enfants, http://www.tivi5mondeplus.com/TV5 Monde) afin de stimuler l´apprentissage. Ces enseignements sont complémentaires d´un enseignement en présence réelle.
 
Vous pouvez trouver mes propositions concernant l’éducation sur le lien http://www.axellelemaire.eu/lecole-prioritaire/
 
 
Pour les études en France, l´attestation du niveau de langue est important puisque le niveau B2 du cadre européen commun de référence est exigé pour la poursuite d´études en France. Pour cela, si nous dynamisons les certifications de français et diversifions l’offre, nous permettrons aussi à ces enfants binationaux de pouvoir avoir accès aux études en France. L’un de mes engagements clairs est de favoriser l’égalité d’accès à la mobilité internationale des étudiants et de promouvoir les échanges avec les universités de la circonscription.
 
 
6) Retour en France:
* Comment faciliter le retour en France (administratif, boulot etc)
* Comment faire revenir les chercheurs habitués à des systèmes beaucoup plus souples que le système français. En France, le système est assez centralisé et administratif comparé à l'Europe du Nord où les chercheurs sont beaucoup plus indépendants et gèrent leurs équipes comme des mini-PME. Cela se fait mais passe par de longues négociations entre un chef d'équipe et une administration.
 
La reconnaissance des trajectoires professionnelles est l´un de mes chevaux de bataille. Je pense que la validation des acquis d´expérience doit être élargie et inclure les expériences à l´étranger. Cela commence à être le cas, mais cela doit être facilité. Avec l´intégration européenne, des avancées significatives ont été faites, mais les trajectoires professionnelles à l´étranger restent encore trop exotiques et la réalité administrative française peut être un vrai choc en cas de retour en France.
Pour les diplômes, le système des équivalences (ENIC-NARIC) est développé et là je dois dire que la France n´est pas en retard sur ce domaine puisque certains pays européens ont dû mal à valider ces équivalences. Il faut que ces structures soient davantage harmonisées, ce serait une manière de vivre en profondeur sa citoyenneté européenne.
 
Pour la recherche française, nous vivons une période d´internationalisation croissante et de bouleversements avec les réformes accordant davantage d´autonomie aux universités. Il y a un défi à relever d´autant plus que les chercheurs français peuvent conduire des projets de mobilité dans le cadre des programmes européens (projets Marie Curie, mobilité court terme et mobilité long terme, les appels-cadres…) mais aussi dans le cadre de l´Agence Nationale de la Recherche (ANR) qui accorde des subventions aux projets à forte dimension internationale. Les chercheurs en Europe du Nord vivent cette autonomie de manière très forte, ce qui est très bien, mais j´ai rencontré au cours de ma campagne de nombreux chercheurs en contrat postdoctoral vivant dans un système d´entre-deux avec aucune reconnaissance juridique de leur situation puisque leur contrat s´apparente à une sorte de bourse ne donnant pas d´accès à des droits sociaux. C´est pour cela que l´on peut agir au Parlement sur la transformation de l´internationalisation de la recherche française, mais on ne doit pas oublier ces chercheurs qui vivent une situation précaire alors même qu´ils ont consacré des années de leur vie à la recherche. Le combat doit être aussi mené en phase avec les parlementaires européens. Il faut placer la recherche au cœur des priorités politiques, c’est-à-dire développer les accords de recherche, les échanges de chercheurs et les projets d’investissement communs et surtout reconnaître l’expérience étrangère des chercheurs.
 
 
7) Santé/social: comment soutenir les étudiants français à l'étranger lorsque ceux-ci n'ont pas accès au système social de leur pays de résidence mais n'ont plus accès au système français? Exemple: thésard n'ayant que des contrats de un an renouvelés chaque année.
 
Comme je le souligne, les contrats de thésard doivent être des contrats de jeune chercheur intégré à un laboratoire et ouvrir l´accès à des droits sociaux dans le pays de résidence ou en France. La précarité des chercheurs n´est plus possible dans un monde où la recherche et l´innovation sont valorisées pour répondre aux grands défis de notre époque. Le recrutement des thésards est une procédure importante dans la mesure où elle doit s´accompagner d´un contrat avec l´ouverture de droits clairs.
 
 
8) Economie:
* Cout de fonctionnement de l'état: vous inspirerez-vous du système suédois (par exemple) pour réduire les frais de fonctionnement de l'état? C'est-à- dire privilégier le fonctionnel au prestige, y compris pour les hautes fonctions et les députés/ministres.
 
​La campagne de François Hollande a été habitée par la nécessité d´avoir une moralisation de la vie publique, c´est un engagement clair qui sera évalué à la fin de son quinquennat. Les ministres ont vu leur salaire diminuer de 30%, le non cumul des mandats est en cours et la modernisation de l´État est prévue avec la diminution des frais de chaque ministère. La sobriété et la modestie sont de mise et je lutterai pour que cela soit la ligne de conduite au Parlement. Les nouveaux députés des Français de l´étranger pourront s´inspirer de certaines expériences de l´étranger. La Cour des Comptes est vigilante à cet égard car l´exemplarité doit pouvoir être évaluée. Je pense que concrètement, cela doit passer par l´évaluation des moyens mis à disposition des ministres et parlementaires pour éviter que le prestige ne prévale sur le fonctionnel. J´ai apprécié symboliquement le style de l´investiture du nouveau président avec une voiture écologique et je pense que le fonctionnement des institutions (parlement, contre-pouvoirs, presse) est aussi une garantie de la limitation de ce prestige que l´on voit comme une trace de la monarchie dans notre pays.

9) Divers
* Inspiration: quelles solutions en place dans les pays de la circonscription d'Europe du Nord pourrait être adapté à la France? (égalité, éducation, congé parentaux, famille arc-en-ciel etc )
* Quel sera votre bilan dans 5 ans?
* Quels sont les points importants concernant les français de l'étranger que vous voulez changer?
 
Je pense que l’égalité et la parité pourraient trouver un écho en France d’autant plus que l’égalité professionnelle est un engagement de la présidence Hollande et les congés parentaux constituent l’une des déclinaisons de cette égalité. Je peux moi-même vous dire à quel point cette égalité est nécessaire puisque j’ai deux enfants en bas âge, vous trouverez d’ailleurs un article que j’ai rédigé à ce sujet sur le lien http://www.axellelemaire.eu/bebes-conges-egalite/
Les pays scandinaves m’impressionnent avec ce système de congés parentaux et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les familles françaises résidant dans ces pays s’y sentent bien.
 
Pour les points importants de mon programme, vous les trouverez sur le lien  http://www.axellelemaire.eu/mes-propositions/ C’est là-dessus que mon bilan sera évalué.
Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 12803
Enregistré le: Ven Juil 12, 2002 6:09 pm
Localisation: Sundsvall
Niveau de suédois: Avancé

Publicite

Sponsor
 

Publicite

.

Retourner vers Élections françaises et suédoises

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

·Photos
·Photos Suède - ·Photos Danemark - ·Photos Norvège
·Photos Finlande
·Photos France - ·Photos Thailande - ·Nouvelles photos
·Ma sélection de photos - ·Top Vote - ·Top Vues
·Les plus populaires - ·Toutes les photos - ·Voyage express
Blogs sur la Suède
·Lugnet etc! Chroniques suédoises
· Hibiscus Le blog français à l’accent suédois
Ambassade de France, La France en Suède
MandyStockholm, Made in Sweden
La Suède de Jacques
Aurore et Gunnar
·VicChezLesVicKings
·Minimarie chez les grands Suédois
Nos petites histoires en Suède
Pourquoi quitter Paris
·Göteborg nous voilà!
·Guide Stockholm
· Le forum Salut Finlande
·Objectif-Suède
·Un Nissart en Scandinavie



cron