Législatives, réponses de Olivier Bertin

Ce forum est destiné aux discussions sur les élections en Suède et France. Les discussions doivent avoir un lien avec la Suède ou les français de Suède. Le forum n'est pas destiné à servir de support de propagande et la diffusion de propagande avant les élections devra être fait apes accord de l'administrateur du forum, suede.

Modérateurs: suede, LaFred, Modérateurs

Législatives, réponses de Olivier Bertin

Messagepar suede » Mar Mai 22, 2012 10:21 pm

Voici les réponses de Olivier Bertin, candidat aux élections législatives pour la circonscription dont fait partie la Suède aux questions posées dans ce sujet elections-francaises-suedoises-f109/questions-aux-candidats-aux-elections-legislatives-suede-t16195.html



Questions:

1) Qui êtes-vous en deux lignes?

43 ans et Franc-Comtois d’origine, je vis à Londres depuis 20 ans. Dès mon arrivée sur le sol britannique, j’ai travaillé dans le secteur de l’enseignement : surveillant puis prof de sport, je gère actuellement une école maternelle bilingue que j'ai créée il y a deux ans. Depuis 2001 je suis élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE, www.assemblee-afe.fr) pour représenter les Français du Royaume-Uni. Dans le cadre de mon mandat à l’AFE, j’ai acquis une expertise des problèmes et préoccupations spécifiques aux Français de l’étranger : scolarité, santé, valorisation des compétences professionnelles et recherche d’emploi, retour en France, binationalité, taxation, relations avec les consulats, etc…



2) Contacts/expériences avec la Scandinavie/Europe du Nord?

* La circonscription représente plusieurs pays, qui bien qu'européens, sont assez différents au niveau culturel, structurel etc. Quelle expérience avez vous de ces pays? Comment apprendrez vous à les connaitre afin de mieux comprendre les préoccupations de vos électeurs.

* Comment garderez-vous le contact avec vos électeurs? Outre internet, effectuez vous des tournées dans les différents pays de la circonscription via des visites (dans les capitales ou ailleurs)?

* Comment représenter les électeurs de pays si différents au niveau structurel? Comment transposer votre expérience d'un pays à un autre?

Je n’ai pas vécu dans les pays scandinaves. Je me suis en revanche beaucoup entretenu avec des amis et des relations qui y résident. Ma suppléante, Natacha Blisson, vit à Oslo. Nous avons beaucoup travaillé ensemble pour mettre en place cette campagne et elle m’a apporté beaucoup d’informations précieuses. Si je suis élu, je devrai passer du temps dans tous les pays de la circonscription pour connaitre leurs fonctionnements et les spécificités des communautés françaises qui y vivent. Lorsque mon emploi du temps à l’Assemblée Nationale me le permettra, j’envisage voyager pour des durée à chaque fois d’une ou deux semaines dans chaque capital. Je devrai rencontrer non seulement les autorités consulaires et les représentants d’associations françaises mais aussi tous les électeurs qui souhaiteront me rencontrer. C’est probablement d’eux que j’obtiendrai les informations les plus utiles.



3) Votre programme

Si vous faites parti d'un parti politique (lequel?), quels sont les différents points du programme politique qui sont spécifiques aux français de l'étranger ainsi que les points qui peuvent les affecter?

Je suis membre d’Europe-Ecologie Les Verts.

Beaucoup de points du programme d’EELV qui ne sont pas spécifiques aux Français de l’étranger peuvent nous affecter si nous rentrons en France : santé, éducation, logement, etc… Le soucis que nous avons de transmettre un environnement et une planète viable aux générations à venir nous concerne aussi quelle que soit notre pays de résidence ou notre/nos nationalité(s).

Pour répondre à votre question, je défendrai plus particulièrement:

- Une meilleure harmonisation des politiques de santé dans l’Union européenne

- Une prise en charge complète en France du suivi des grossesses (l’avortement n’est pas autorisé en Irlande et les dépistages anténataux n’y sont pas pratiqués)

- Une renégociation des conventions fiscales dans les pays où des cas de double taxation existent

- Des consulats qui ont les moyens de fournir des services de qualité (personnels en quantité suffisante et développement des services via Internet)

- Une valorisation de la binationalité

La création d’un impôt spécifique pour les Français de l’étranger était au programme de Sarkozy et de Mélanchon. Jérôme Cahuzac (PS), actuel ministre du budget et ancien député a aussi proposé une loi allant dans ce sens en 2010. Si ce projet revenait à l’ordre du jour, vous pouvez compter sur moi pour m’y opposer. Les Verts considèrent que l’impôt doit être lié à la résidence, au pays dans lequel on utilise les infrastructures et pas à la nationalité.



4) Administratif:

* Avez vous des idées pour faciliter les démarches administratives des français domiciliés à l'étranger? Beaucoup de français habitent loin (4-5 heures de voiture) du consulat voir du consul honoraire. Faire une carte d'idendité oblige souvent à prendre deux jours de congés. De plus en plus de Français choisissent d'être binationaux principalement pour des raisons administratives. Comment vous placez vous par rapport à certaines de ces propositions: extension des horaires d'ouverture des consulats (par exemple certains Week-end), tournée consulaire en dehors des villes où sont présents des consuls honoraires, indemnisation forfaitaire des frais de déplacement, établissement d'un passeport européen commun?

Le développement des services Internet et postaux est un début de solution. Je suis aussi en faveur d’une concertation avec l’administration et les représentants des personnels des services consulaires pour envisager une ouverture des consulats le samedi matin. Je pense aussi que la double comparution au consulat pour l’obtention d’un passeport devrait être évitée. Je suis aussi en faveur de la suppression du certificat de vie.



* Avez-vous des idées pour faciliter le contact avec l'administration française en particulier pour les enfants nés hors de France ou/et d'un parent étranger. Il n'est pas rare que cela soit difficile et que la nationalité francaise ne soit pas si facile à prouver.



* impots: de nombreux expatriés ont des problèmes suite à leur expatriation. Bien qu'ils aient fait un quitus d'impôt, ils peuvent se voire réclamer le payement d'impôt déjà payé et éprouvent une difficulté à rentrer en contact avec le service des impôts.

Le service des impôts des non-résidents souffre (au mieux) d’un manque de personnel. Le suivi des dossiers n’est pas assuré et il est difficile, si ce n’est impossible, d’obtenir un contact téléphonique. Là aussi la réduction du nombre de fonctionnaires empêche un service de l’État satisfaisant et une collecte des impôts efficace. Je suis en faveur d’une augmentation des effectifs au centre des impôts des non-résidents pour assurer un suivi des dossiers mais aussi pour lutter efficacement contre l’évasion fiscale.



5) Education

*Comment favoriser l'apprentissage de la langue francaise même pour les gens habitant loin des lycées francais ou n'allant pas dans les lycées francais? Que les enfants décident de rester en Suède, d'aller en France ou d'émigrer dans un autre pays, le tissage de lien avec la France peut être un atout pour la France.

*Quel systeme pour favoriser l'apprentissage du francais lorsque cela a un coût economique (frais de scolarité, internat ou double logement, enseignement à distance etc)?

Lorsqu’il y a un établissement français, je suis en faveur d’un système de bourses basé sur des critères de revenus. Je suis contre la gratuité telle qu’elle existe (uniquement à partir de la seconde et sans conditions de revenus des familles).

Je pense qu’une coopération entre les ambassades et les entités éducatives des pays d’accueil (gouvernement, collectivités locales, écoles) peuvent aussi aboutir à des filières ou à des options au sein des établissements des pays d’accueil ou les élèves français pourraient suivre des cours de français langue maternelle/paternelle.




* Avez vous des idées pour favoriser la poursuite des études en France (en partie ou totalement) en particulier lorsque la connaissance de la langue n'est pas parfaite ou que cela coince au niveau économique?



6) Retour en France:

* Comment faciliter le retour en France (administratif, boulot etc)

Les pays de notre circonscription sont, à l’exception de la Norvège, membres de l’Union Européenne. La mobilité dans l’UE a déjà été très facilitée même s’il reste encore du travail à faire au niveau de l’intégration européenne. EELV et ses députés européens militent dans ce sens.

En ce qui concerne la Norvège, je ne connais pas les conditions de retour en France. Je vais contacter dès ce soir Natacha Blisson, ma suppléante qui vit en Norvège, pour lui en parler.


* Comment faire revenir les chercheurs habitués à des systèmes beaucoup plus souple que le système français. En France, le système est assez centralisé et administratif comparé à l'Europe du Nord où les chercheurs sont beaucoup plus independants et gerent leurs equipes comme des mini-PME. Cela se fait mais passe par de longues négociations entre un chef d'équipe et une administration.

Tous les chercheurs français que j’ai rencontrés, qu’ils travaillent en Europe ou en Amérique font le même constat : la rigidité administrative nuit à la qualité de la recherche. Il faut de toute évidence réformer la recherche en France. C’est prioritaire pour que les chercheurs n’aient pas à s’expatrier pour avoir des conditions de recherche convenables.



7) Santé/social: comment soutenir les étudiants francais à l'étranger lorsque ceux-ci n'ont pas acces au systeme social de leur pays de residence mais n'ont plus acces au systeme francais? Exemple: thesard n'ayant que des contrats de un an renouvellés chaque année.

C’est un sujet que je ne maitrise pas et sur lequel je vais devoir travailler



8) Economie:

* Cout de fonctionnement de l'état: vous inspirerez vous du systeme suédois (par exemple) pour reduire les frais de fonctionnement de l'état? c'est à dire privilégier le fonctionnel au prestige, y compris pour les hautes fonctions et les députés/ministres.

OUI !



9) Divers

* Inspiration: quelles solutions en place dans les pays de la circonscription d'Europe du Nord pourrait être adapté à la France?

(égalité, education, congé parentaux, famille arc-en-ciel etc )

EELV soutient le mariage gay et l’adoption homoparentale (autorisée au Danemark, en Islande, en Norvège, au Royaume-Uni, en Suède).

La France pourrait très certainement s’inspirer des pays scandinaves en ce qui concerne l’égalité entre les sexes (salaires, congés parentaux, progressions de carrières, etc…)



* Quel sera votre bilan dans 5 ans?

Une réponse maintenant serait prématurée !
Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 12787
Enregistré le: Ven Juil 12, 2002 6:09 pm
Localisation: Sundsvall
Niveau de suédois: Avancé

Publicite

Sponsor
 

Publicite

.

Retourner vers Élections françaises et suédoises

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

·Photos
·Photos Suède - ·Photos Danemark - ·Photos Norvège
·Photos Finlande
·Photos France - ·Photos Thailande - ·Nouvelles photos
·Ma sélection de photos - ·Top Vote - ·Top Vues
·Les plus populaires - ·Toutes les photos - ·Voyage express
Blogs sur la Suède
·Lugnet etc! Chroniques suédoises
· Hibiscus Le blog français à l’accent suédois
Ambassade de France, La France en Suède
MandyStockholm, Made in Sweden
La Suède de Jacques
Aurore et Gunnar
·VicChezLesVicKings
·Minimarie chez les grands Suédois
Nos petites histoires en Suède
Pourquoi quitter Paris
·Göteborg nous voilà!
·Guide Stockholm
· Le forum Salut Finlande
·Objectif-Suède
·Un Nissart en Scandinavie