le Polar Suédois,Emilie Schepp est la Reine

Pour tout ce qui se rapporte à la culture suédoise.

Modérateurs : suede, Modérateurs

rara
Suédonaute intéréssé
Suédonaute intéréssé
Messages : 70
Inscription : 28 juil. 2013 11:05
Niveau de suédois : Débutant
Localisation : pres de paris

le Polar Suédois,Emilie Schepp est la Reine

Message par rara » 09 janv. 2018 20:46

La reine du polar suédois est de retour

Emelie Schepp, 38 ans, poursuit la saga de Jana Berzelius. Dans le deuxième épisode de cette série policière, son héroïne se met en chasse de narcotrafiquants.

© DR
PAR BAUDOUIN ESCHAPASSE
Publié le 09/01/2018 à 15:13 | http://www.lepoint.fr/pop-culture/livre ... 0_2945.php

Emelie Schepp publie un deuxième roman policier haletant sur fond de trafic de drogue. Les amateurs de thriller scandinave apprécieront.
#Critique#Livres
Et revoilà Jana Berzelius ! La procureur suédoise, repérée au printemps dernier dans le premier roman policier d'Emelie Schepp, est de retour. Dans Marquée à vie, les lecteurs français avaient pu prendre la mesure du tempérament de feu de cette enquêtrice, confrontée à un inquiétant gang d'enfants-tueurs. Dans Sommeil blanc (1), la jeune femme au passé trouble devra faire preuve de la même force de caractère pour mettre à bas un réseau international de trafic de drogue.

Lire aussi : Ce couple qui dynamite le thriller nordique
À la veille de Noël, une Thaïlandaise de 15 ans est retrouvée morte dans un train en provenance du Danemark. L'adolescente qui vient d'effectuer le voyage depuis Bangkok, l'estomac rempli de capsules d'héroïne, a succombé à une overdose lorsqu'une des poches de drogue qu'elle transportait a crevé. La police tente de retrouver son accompagnatrice, qui jouait elle aussi le rôle de mule. Les enquêteurs peinent à comprendre comment le groupe mafieux, neutralisé après l'élimination du « Parrain » Gavril Bolanaki, dans le précédent épisode, a pu se reformer aussi vite. Jana ne se doute pas que son chemin va recroiser celui de son vieil ennemi : Danilo Peña, alias Hades.

Quelque chose de pourri

Emelie Schepp a été récompensée du prix des lecteurs du festival du polar de Gotland à deux reprises en 2016 et 2017.

© DR
Pour ce deuxième opus d'une série qui compte, à ce jour, quatre épisodes, traduits dans une trentaine de langues et vendus à plus d'un million d'exemplaires dans le monde, le lecteur retrouvera avec plaisir les personnages hauts en couleur de l'unité de police judiciaire de Norrköping. À commencer par Gunnar Öhrn, son ombrageux patron dont la relation avec sa collègue, Anneli Lindgren, technicienne en identification criminelle, bat de l'aile. Mais aussi Henrik Levin, d'autant plus nerveux que sa femme est sur le point d'accoucher. Sans oublier la pétulante Mia Bolander, dont les nuits sont toujours aussi courtes et le mode de vie... dissolu.
Chemin faisant, après un deuxième cadavre, on découvrira qu'il n'y a pas qu'au royaume du Danemark que quelque chose est pourri, que la haute hiérarchie policière n'est pas plus vertueuse à Stockholm qu'à Bangkok. Et que de lourds secrets hantent la mémoire de la famille de Jana. Ces secrets referont surface à l'approche des fêtes, gâchant la perspective de retrouvailles apaisées à la faveur du réveillon. Mais ne gâchons pas le suspense. Disons juste que le tête-à-tête final entre la jeune procureur et son père, Karl Berzelius, lui-même magistrat en retraite, sera riche en émotions et en règlements de comptes.
Diaboliquement composé comme une mosaïque de courtes séquences, chaque fois interrompues au moment crucial, ce roman policier confirme le talent d'Emelie Schepp, couronnée deux années de suite (en 2016 et 2017) du prix des lecteurs du Festival de littérature policière de Gotland. Plus réussie que le précédent épisode, cette deuxième aventure de Jana Berzelius semble conçue pour être adaptée au cinéma. Et l'on ne serait pas étonné de retrouver prochainement cette séduisante héroïne sur grand écran.

Extrait : « Il était quatre heures de l'après-midi, et des nuages sombres formaient une épaisse couverture au-dessus de Lindö. Les essuie-glaces peinaient à chasser la neige fondue du pare-brise. Jana Berzelius gardait les yeux sur la route couverte de bouillasse noire. Elle se gara sur le large dégagement du garage et remonta l'allée à pied. Une fois arrivée à la porte, elle sonna, recula d'un pas et attendit. Elle entendit des pas lents à l'intérieur et, au bout d'un moment, la porte s'ouvrit.
- Bonjour, Mère, dit-elle en voyant Margaretha en tablier, serrant si fort un torchon à carreaux que les veines et les nerfs se dessinaient sous la peau pâle de ses mains. Ses yeux étaient bleus, son regard vif et très gai.
- Jana, répondit-elle, tandis qu'un faisceau de rides se creusait derrière les fines montures de ses lunettes. Je suis si contente que tu aies pu venir. »
(1) Sommeil Blanc, d'Emelie Schepp, Harper Collins, 409 pages, 19,90 €.

tack :smilie_flagge12:
l alphabet Berbère en tifinagh : ⴰ ⴱ ⵛ ⴷ ⴻ ⴼ ⴳ ⵀ ⵉ ⵊ ⴽ ⵍ ⵎ ⵏ ⵄ ⵃ ⵇ ⵔ ⵙ ⵜ ⵓ ⵖ ⵡ ⵅ ⵢ ⵣ ,Le Couscous Suèdois,je l aurais un jour ,je l aurais :lol:

bech
Modérateur
Modérateur
Messages : 1572
Inscription : 18 oct. 2007 15:02
Localisation : Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée
Contact :

Re: le Polar Suédois,Emilie Schepp est la Reine

Message par bech » 10 janv. 2018 00:04

J'ai mis le vrai lien vers la page du journal.
Ensuite, faut-il repomper dans un forum un article publié ailleurs ?
bech : comme Bernard Ch....... Pourquoi chercher à faire un pseudo compliqué ?

Sites Internet: http://bech.free.fr , http://chansonbech.tuxfamily.org/ , http://libremail.tuxfamily.org/ , http://nouvellepeau.free.fr , http://apertiumtrad.tuxfamily.org

Répondre

Revenir à « Culture suédoise : littérature, musique, arts, films »