JPP Juillet/aout 2005 - Il y en aura pour tout le monde…

Le fil des francophones de Suède. Des infos sur la Webzine, vos réactions aux articles et humeurs publiés sur francofil.se ainsi que le résumé de l'édition du mois.
Francofil publie chaque mois des actualités, des chroniques, des reportages et des portraits sur la Suède et la France.

Modérateurs : suede, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
Messages : 12836
Inscription : 12 juil. 2002 18:09
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Sundsvall
Contact :

JPP Juillet/aout 2005 - Il y en aura pour tout le monde…

Message par suede » 12 juil. 2005 18:32

Juillet/Août 2005
LA REVUE DE PRESSE DE JPP
Il y en aura pour tout le monde… Par Jean-Paul Pouron

L'actualité du mois passée à la moulinette

Du 6 juin au Surströmming
A lire absolument sur Francofil : http://www.francofil.se/nouvelle/filrou ... 7-2005.htm

Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
Messages : 12836
Inscription : 12 juil. 2002 18:09
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Sundsvall
Contact :

Message par suede » 12 juil. 2005 19:05

Je vais réagir directement à l'article car il a osé touché au saint des saints de ma région : le Surströmming.

Bien sûr, un nez délicat de la capitale sera rebuté par le parfum qui se dégage des boites de surströmming. Il reculera de la même manière qu'un anglais ouvrant un frigo contenant du Maroual, Livarot ou autre Munster.
Mais contrairement à ce qui est dit le surströmming est un met délicat. Il faut bien sûr savoir le choisir. Ne pas prendre des filets tel notre homme de la capitale effrayé de se salir les mains bien le hareng entier qui a un tout autre gout. A l'aide d'une fourchette entre les dents de laquelle on passera l'arete du hareng et de deux doigts qui tireront le hareng, on séparera soit-même d'une manière délicate les filets.
On pourra alors déguster les filets. Soit avec sur tunnbröd, de la crème, des oignons et bien sûr des pommes de terre, soit directement avec une fourchette, sans trop mélanger avec les oignons, meilleur moyen de gacher le goût.

Bien-sûr au premier bord, le goût paraîtra fort. Mais notre anglais disait la même chose de notre fromage qui pue. Mais petit à petit, on reconnaitre les milles nuances qui se cache dans cette delikatess suédoise.

Il ne faut bien sûr pas choisir n'importe quel surströmming. Les meilleurs n'étant en général pas vendus mais donnés par des amis ou collègues. Le surströmming industriel peut-etre bon mais il faut en tester plusieus avant de savoir lequel on prendra pour la soirée surströmming.

Allez JPP ! Si tu viens à Örnsköldsvik, je t'invite à en manger. Tu pourras à la même occasion visiter le musée du Surströmming situé dans très beau petit port de pêche où les bateaux pilotes du port d'Örnsköldsvik ont leur attache.
Tu y apprendras également que le Surströmming est exporté, en particulier au japon... Qu'il n'y a aucun probleme à lui faire prendre l'avion. Les explosions de boite datent du temps où la mise en boite était artisanale. Le principal problème de l'export est le coût dû à la refrigération.
j'ai déjà rammené du Surströmming par avion dans la soute, une dizaine de boite et j'en ai expédié par la poste à notre amie Grynningen.

Bref, Välkomnen à Örnsköldsvik

François

Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
Messages : 12836
Inscription : 12 juil. 2002 18:09
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Sundsvall
Contact :

Message par suede » 12 juil. 2005 19:07

Et voici le port où se trouve le musée du Surströmming.

Image

Image

Répondre

Revenir à « Francofil.se »