Origine et logique des neutres et non-neutres

Vous vous lancez dans l'apprentissage du suédois? Donnez votre avis, posez vos questions, partager vos astuces sur ce forum.

Modérateurs : suede, AudreyL, Modérateurs

Snowjon
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 2
Inscription : 27 juil. 2015 23:55
Niveau de suédois : Débutant

Origine et logique des neutres et non-neutres

Message par Snowjon » 28 juil. 2015 00:16

Bonjour à tous,

J'ai récemment débuté mon apprentissage du suédois et cette langue me lance déjà un défi ! Je me retrouve face à la règle des neutres et non-neutres. Présentée telle quelle, c'est comme si on me disait "accepte et apprend par cœur". Seulement, je suis du genre à fouiller dans le mécanisme. J'aime comprendre comment ça marche sinon je ne retiens pas... Aussi, j'appelle à l'aide : s'il y a quelqu'un pour m'éclairer sur l'origine des neutres et non-neutres de la langue suédoise, je veux bien son explication (ou lien, ou autre).

Précisément, ce que j'essaye de saisir dans cette règle, c'est : pourquoi l'existence de ces deux catégories ? Que signifient-elles ? Ont-elles un lien avec d'autres langues ? Est-ce un héritage ? Comment les a-t-ont "construit" grammaticalement et historiquement (bon là j'avoue ça va loin, mais si vous avez l'info, c'est toujours bon à prendre) ?

J'ai appris qu'il y avait environ 80% de non-neutres... ça m'intrigue toute cette histoire !

Merci d'avance !

Et à bientôt pour de nouvelles questions tordues ! (promis, si j'en ai trop, je m'inscrit dans un parcours de linguistique au lieu de vous torturer !)

MarieFRSV
Suédonaute intéréssé
Suédonaute intéréssé
Messages : 50
Inscription : 03 mai 2013 12:43
Niveau de suédois : Avancé

Re: Origine et logique des neutres et non-neutres

Message par MarieFRSV » 29 juil. 2015 11:37

Bonjour!
Bon je suis pas linguiste, mais pour faire simple, les non-neutres sont ce qu'il reste de la division masculin/féminin, qui a disparu en suédois (je pourrais pas te dire à quel stade du développement de la langue). En fait à la base, les langues scandinaves avaient donc 3 genres (comme les autres langues germaniques il me semble): neutre, féminin, masculin. D'ailleurs ces genres existent encore en islandais (ainsi que 4 cas et une grammaire super compliquée), qui est très proche du vieux norrois (la langue des vikings).

C'est pour ça qu'il y a un déséquilibre entre le nombre de mots neutres et non-neutres, puisque cette dernière catégorie est en fait deux catégories en une.

Voilà, j'espère que ça t'éclaire un peu!
Utbytesstudent 2011-2012, Stockholm

Snowjon
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 2
Inscription : 27 juil. 2015 23:55
Niveau de suédois : Débutant

Re: Origine et logique des neutres et non-neutres

Message par Snowjon » 29 juil. 2015 18:51

Super ! Merci, ça m'éclaire totalement ! Tout s'explique en effet. J'ai vu circuler cette histoire de neutre, masculin et féminin mais je n'avais pas fait le rapprochement. Plutôt pratique comme solution.

Merci pour cette réponse !

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3086
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Origine et logique des neutres et non-neutres

Message par JacquesG » 03 août 2015 17:12

Il faudrait parler pour être précis des "inanimés non-neutres".

Explication :
-- les êtres animés ont un genre, et sont donc masculins ou féminins. On les désigne par han ou hon.
-- les noms grammaticalement neutres peuvent être animé ou pas, peu importe. On les désigne par det.
-- les inanimés qui ne sont pas neutres (par exemple stol, båt, skillnad) sont dits du genre "réel". On les désigne par den.

Les deux premières catégories sont communes à bien des langues, entre autres les germaniques.
La troisième est typique du scandinave.

Il est apparu depuis quelque temps un pronom officiel pour les êtres animés, les humains par exemple, si l'on ne veut pas prendre parti entre le masculin ou le féminin : hen (= une personne, je ne dis pas si c'est un homme ou une femme).

Répondre

Revenir à « Apprendre et parler suédois »