Aide traduction de texte

Vous vous lancez dans l'apprentissage du suédois? Donnez votre avis, posez vos questions, partager vos astuces sur ce forum.

Modérateurs : suede, AudreyL, Modérateurs

kimway
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 2
Inscription : 05 avr. 2007 14:14
Localisation : France

Aide traduction de texte

Message par kimway » 05 avr. 2007 14:20

Bonjour :

Je cherche des personnes qui pourraient maider a traduire le texte suivant.
C'est important. Merci

TRENDIGT Det är tisdag kväll, klockan är elva, och i en lägenhet i tolfte arrondissementet byter A B ut sina hawaiishorts och Yves Saint Laurent-tofflor mot en 70-talsstass medan han smuttar på ett glas vin.
På dagarna jobbar han på finansministeriet med den yviga afrofrisyren uppstramad med en hårsnodd. På kvällarna gungar håret fritt på Paris dansgolv.

– De som känner till Paris vet att den bästa utgången är under veckorna. På helgerna är det för mycket folk, säger han och plockar fram sin vespahjälm.
A B tillhör Paris nya, självmedvetna överklass ”les bobos”, som står för bourgeois-bohèmes – borgerliga bohemer.
Man ser dem överallt i Paris. De susar fram i exklusiva andrahandsplagg på dyra vespor.
De frekventerar kulturevenemang och den lokala kvarterskrogen med originalkänsla.

De är unga, framgångsrika och extremt trendkänsliga. Och de har spräckt stadens traditionella uppdelning mellan bohem och bourgeois.

De är kapitalister med vänstersympatier som inte kan identifiera sig med den överklass de tillhör – det ingår i deras image att ogilla den.
– För les bobos handlar jobbet inte om att tjäna pengar, det handlar om att göra något som man älskar och som tillför världen något.
– Och det handlar om att gå ut på de rätta ställena. Att veta var les bobos rör sig är nyckeln till det nya inne-Paris, förklarar A B.

Han bör veta. I tre år har han festat sig runt den franska huvudstaden på nätterna.
Nu har han börjat dela med sig av sina upplevelser från det trendiga Paris på en hemsida som han uppdaterar varje dag.

Avatar de l’utilisateur
suede
Site Admin
Site Admin
Messages : 12822
Inscription : 12 juil. 2002 18:09
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Sundsvall
Contact :

Message par suede » 09 avr. 2007 13:24

j'ai édité ton titre pour le rendre plus explicite. Ca aide a avoir des réponses.

Avatar de l’utilisateur
LaFred
Modérateur
Modérateur
Messages : 8523
Inscription : 25 sept. 2005 21:04
Niveau de suédois : Bilingue/langue maternelle
Localisation : Stockholm
Contact :

Message par LaFred » 09 avr. 2007 13:36

C'est long et je n'ai pas vraiment le temps de traduire mais sur le forum il y a des liens sur des traducteurs automatiques... pas super comme qualité mais mieux que rien!

Avatar de l’utilisateur
jB
Suédonaute habitué
Suédonaute habitué
Messages : 196
Inscription : 30 sept. 2004 10:30

Message par jB » 12 avr. 2007 18:53

tja ! voilà. pour le sens, ça doit être ça. pour le style, je te laisse améliorer, pas le temps !

Mardi soir, 23h. Dans un appartement du 12e arrondissement, A B troque son short hawaï et ses pantoufles Yves Saint Laurent contre un costume seventies tout en sirotant un verre de vin.
La journée, il travaille au ministère des finances, sa coiffure afro exhubérante retenue par un noeud. Le soir,se déhanche sur les pistes de danse parisiennes, cheveux lâchés.
“ Ceux qui connaissent Paris savent que les meilleures soirées ont lieu en semaine. Le week end, il y a trop de peuple ”, explique-t-il en ramassant son casque de Vespa.
A B fait partie de la nouvelle classe supérieure parisienne, les “ bobos ” (pour bourgeois-bohèmes).
On les trouve partout à Paris. Ils se déplacent sur des Vespa rutilantes, vêtus exclusivement en deuxième main. Ils fréquentent les manifestations culturelles et font le marché dans leur quartier.
Ils sont jeunes, riches et suivent la tendance de très près. Ils remettent en question la dichotomie traditionnelle entre bourgeois et bohèmes .
Ce sont des capitalistes de gauche qui ne parviennent pas à s'identifier à la classe supérieure à laquelle ils appartiennent – une distanciation constitutive de leur image.
Pour les “ bobos ”, le travail ne sert pas à gagner de l'argent, mais à faire quelque chose que l'on aime et qui apporte quelque chose au monde.
“ Être un bobo, c'est aussi sortir dans les bons endroits. Savoir localiser les bobos est la clé du nouveau Paris in ” , explique A B.
A n'a pas de problèmes de ce côté-là. Pendant trois ans, il a fait le tour des nuits parisiennes.
Aujourd'hui, il commence à faire partager ses expériences du Paris tendance sur un site web qu'il actualise tous les jours.

Avatar de l’utilisateur
Herr Omar
VIP
VIP
Messages : 4356
Inscription : 20 janv. 2006 17:21
Localisation : Zolna Zweden

Message par Herr Omar » 12 avr. 2007 20:16

jB a écrit :tja ! voilà. pour le sens, ça doit être ça. pour le style, je te laisse améliorer, pas le temps !

Mardi soir, 23h. Dans un appartement du 12e arrondissement, A B troque son short hawaï et ses pantoufles..........
CHAPEAU!

kimway
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 2
Inscription : 05 avr. 2007 14:14
Localisation : France

Merci

Message par kimway » 15 avr. 2007 22:22

Merci pour la traduction du texte .

Répondre

Revenir à « Apprendre et parler suédois »