L'Islande et les Basques

Modérateurs : suede, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3086
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

L'Islande et les Basques

Message par JacquesG » 01 mai 2015 08:55

Bonjour !
Voici une information étonnante concernant les Basques et les Islandais.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/ ... n-islande/
Ayant habité 16 ans à Bayonne et parcouru le Pays Basque en tous sens, je ne savais pas que je risquais ma vie lorsque j'ai visité l'Islande en 1985... :D
Bon, la question semble réglée !

Avatar de l’utilisateur
chager
Modérateur
Modérateur
Messages : 9136
Inscription : 29 avr. 2004 21:30
Niveau de suédois : Moyen
Localisation : Normandie

Re: L'Islande et les Basques

Message par chager » 05 mai 2015 16:39

heureusement les pêcheurs de Paimpol, n'ont pas eu ce même problème

voir pêcheurs d' Islande de Pierre Loti :P
Avec le temps et la patience, la feuille du murier devient de la soie

knatte
Suédonaute accro
Suédonaute accro
Messages : 1520
Inscription : 15 mai 2005 20:52

Re: L'Islande et les Basques

Message par knatte » 17 mai 2015 19:17

JacquesG a écrit :Bonjour !
Voici une information étonnante concernant les Basques et les Islandais.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/ ... n-islande/
Ayant habité 16 ans à Bayonne et parcouru le Pays Basque en tous sens, je ne savais pas que je risquais ma vie lorsque j'ai visité l'Islande en 1985... :D
Bon, la question semble réglée !
Maintenant, en vous lisant je me rappelle vaguement d'en avoir lu une ou deux lignes sur cet incident dans un texte sur les pêcheurs bretons (et belges) qui allaient sur la côte islandaise ; j'ai bien-sur vu la pierre avec la citation de Loti à la cimetière de Reykjavik, j'avais lu un peu des guides mais je voulais aller visiter la baie à l'est, Faskrudsfjördur (Fáskrúðsfjörður), où les français s'abritaient et avaient une chapelle et même un spítalinn (hôpital) ; des blessés et morts ne manquaient pas, quelques 400 bateaux bretons ont coulé au large.

A l'époque du siècle dernier où je me trouvais en Islande il n'y avait pas beaucoup d'information accessible sur Faskrudsfjördur mais j'avais vu à Reykjavik une vieille photo de ce franski spítalinn dont on ne parlait nul part et en voulant me rendre à Akureyri par le sud et l'est (Höfn et Egilstadir) je pensais faire le détour.
Malheureusement le temps (et ma voiture "de ville" peu adaptée au climat) m'a forcé de m'arrêter à Höfn.

La pêche des bretons n'étaient pas toujours sans controverse (pas moins que celle des britanniques), souvent ils ne respectaient pas les zones de pêche (à l'époque 3 milles nautiques), près des côtes, normalement réservées aux islandais (qui ne disposaient que des bateaux à rames). En plus, un certain troc, voire "contrebande", a eu lieu - les pêcheurs cherchaient surtout de la nourriture fraîche, par ex. contre de l'alcool fort. Au temps des rois français, après que des bateaux français avaient été confisqués par les islandais, un navire de guerre français était même un temps stationné au large (comme, pour une raison semblable, auparavant la flotte anglaise).

La baie de Faskrudsfjördur devenait très importante pour les français jusqu'à la première guerre mondiale ; certains jours on pouvait y voir plus de cent bateaux. Pour augmenter l'exploitation encore davantage, des grands bateaux étaient envoyés à Faskrudsfjördur seulement pour récolter le fruit de la pêche et le ramener en France. (Cette pratique a rapidement été interdite par le Danemark.)

Depuis quelques années nous avons pu voir naître et grandir un intérêt pour l'histoire de Faskrudsfjördur. Un musée a été ouvert dans l'ancienne chapelle il y a une quinzaine d'années (?) et ce qui restait de l'hôpital français - dont le bâtiment avait été déplacé - a été ramené sur sa place d'origine et restauré pour en faire un "centre culturel".

https://sites.google.com/site/hopitalfr ... n-generale

Il y a une cimetière française dans le village et les noms des rues/chemins sont signalés traduits en français.
Faskrudsfjördur est jumelée à Gravelines où il y a une fête islandaise chaque année en septembre (les pêcheurs d'Islande revenaient normalement vers le mi-septembre après la saison de pêche de l'année).
On trouve également des tombes françaises, à part à Reykjavik, à Haukadalur près du village Thingeyri (Þingeyri) dans Dýrafjörður sur la côte ouest (presqu'île de Vestfirðir).

Il est naturel que les français connaissent en premier l'histoire des pêcheurs bretons mais la pêche des britanniques a commencée déjà il y mil ans et a été bien plus importante. Comme déjà dit, la flotte britannique a aussi été envoyée dans les parages à la suite d'un meurtre d'un anglais il y a quelques centaines d'années. Ce que nous retenons surtout des conflits autour de l'exploitation de la mer islandaise ce sont les guerres de morue (Cod Wars) des années 50 et 70.

https://www.youtube.com/watch?v=qkZqi1wigEk

Avatar de l’utilisateur
chager
Modérateur
Modérateur
Messages : 9136
Inscription : 29 avr. 2004 21:30
Niveau de suédois : Moyen
Localisation : Normandie

Re: L'Islande et les Basques

Message par chager » 22 mai 2015 16:10

merci knatte :P
Avec le temps et la patience, la feuille du murier devient de la soie

Répondre

Revenir à « Scandinavie »