Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Modérateurs : suede, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3083
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par JacquesG » 26 janv. 2017 14:29

Hej !

Le versant du soleil.

Un pavé de 800 pages dont quelques unes sont consacrées à un voyage express en Scandinavie continentale en 1947, donc juste après la guerre. Je cite quelques pages ici dans mon blog :
http://suede.jacques21.over-blog.fr/201 ... -1947.html

FR était très observateur et je ne doute nullement de ses affirmations, mais j'aimerais quelques précisions sur :
-- l'hiver 1947 particulièrement rigoureux
-- l'accueil de réfugiés allemands par les Danois
-- le fait que les Suédois pratiquaient le ski de fond par corps de métier (si j'ai bien compris ce que dit l'auteur).

Bon, aucun d'entre nous n'a connu cette période... mais nos parents ou grands parents, si ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3083
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par JacquesG » 26 janv. 2017 18:23

Une première confirmation par mon ami Gunnar concernant l'hiver rigoureux.
Il se souvient que sa mère lui a montré des photos de Öland à cette époque, et il a cru qu'elle lui montrait des photos du Grönland !

Je le cite : " Il y avait beaucoup de gens qui sont devenus des victimes du froid ("förfrysningsskador", je ne sais pas comment traduire en français). Les premiers bas de nylon pour femmes étaient faits en utilisant la fibre de verre et à cause de ça en combinaisons avec le froid, certaines femmes étaient obligées d'amputer une ou les deux jambes !". Eh bien !

Personnellement, le premier hiver très froid dont je me souvienne en France est celui de 1956, à notre retour d'Afrique : tous les fleuves avaient gelé. Un jour, notre institutrice ne nous a pas laissé sortir lors de la récréation, car il faisait trop froid. En rentrant chez ma tante (Nevers), je mettais les pieds contre le radiateur pour les réchauffer.

knatte
Suédonaute accro
Suédonaute accro
Messages : 1519
Inscription : 15 mai 2005 20:52

Re: Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par knatte » 27 janv. 2017 11:49

JacquesG a écrit :
Je le cite : " Il y avait beaucoup de gens qui sont devenus des victimes du froid ("förfrysningsskador", je ne sais pas comment traduire en français). Les premiers bas de nylon pour femmes étaient faits en utilisant la fibre de verre et à cause de ça en combinaisons avec le froid, certaines femmes étaient obligées d'amputer une ou les deux jambes !". Eh bien !
förfrysningsskada est, normalement, "gelure" ; je suppose que vous avez dû y penser mais écarté comme traduction ... . Éventuellement on peut, selon le contexte, renforcer : "victimes des graves gelures".
Je ne connais pas cette histoire d'amputations causées par des "bas de nylon" en "fibre de verre" mais les années soixante il y avait des tendances de remplacer les fibres naturelles (coton, laine, lin, ...) par des fibres artificielles issues de pétrole. En particulier, les chemises, surtout les blanches (qui d'ailleurs jaunissaient vite), en fibres artificielles me donnaient souvent une ligne rouge avec des démangeaisons au cou au temps froid.
Cependant, il n'a pas été nécessaire de recourir à une amputation. :roll:

bech
Modérateur
Modérateur
Messages : 1572
Inscription : 18 oct. 2007 15:02
Localisation : Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée
Contact :

Re: Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par bech » 27 janv. 2017 17:56

JacquesG a écrit :Personnellement, le premier hiver très froid dont je me souvienne en France est celui de 1956, à notre retour d'Afrique : tous les fleuves avaient gelé. Un jour, notre institutrice ne nous a pas laissé sortir lors de la récréation, car il faisait trop froid. En rentrant chez ma tante (Nevers), je mettais les pieds contre le radiateur pour les réchauffer.
Mes parents (qui étaient à Toulouse) parlent de temps en temps de l'hiver 1956 comme un hiver froid.
bech : comme Bernard Ch....... Pourquoi chercher à faire un pseudo compliqué ?

Sites Internet: http://bech.free.fr , http://chansonbech.tuxfamily.org/ , http://libremail.tuxfamily.org/ , http://nouvellepeau.free.fr , http://apertiumtrad.tuxfamily.org

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3083
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par JacquesG » 28 janv. 2017 06:33

knatte a écrit :
JacquesG a écrit :
Je le cite : " Il y avait beaucoup de gens qui sont devenus des victimes du froid ("förfrysningsskador", je ne sais pas comment traduire en français). Les premiers bas de nylon pour femmes étaient faits en utilisant la fibre de verre et à cause de ça en combinaisons avec le froid, certaines femmes étaient obligées d'amputer une ou les deux jambes !". Eh bien !
förfrysningsskada est, normalement, "gelure" ; je suppose que vous avez dû y penser mais écarté comme traduction ... . Éventuellement on peut, selon le contexte, renforcer : "victimes des graves gelures".
Je ne connais pas cette histoire d'amputations causées par des "bas de nylon" en "fibre de verre" mais les années soixante il y avait des tendances de remplacer les fibres naturelles (coton, laine, lin, ...) par des fibres artificielles issues de pétrole. En particulier, les chemises, surtout les blanches (qui d'ailleurs jaunissaient vite), en fibres artificielles me donnaient souvent une ligne rouge avec des démangeaisons au cou au temps froid.
Cependant, il n'a pas été nécessaire de recourir à une amputation. :roll:
Merci.
J'ai laissé le mot tel quel dans la citation. "Gelures" est évidemment la bonne traduction, mais comme je comprenais le mot je n'ai pas pensé à le traduire. :wink:
Je ne sais pas d'où Gunnar tire ces histoires d'amputations, je suppose que c'est sa mère qui lui en a parlé, qui habitait à Öland à l'époque.

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3083
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par JacquesG » 28 janv. 2017 06:37

bech a écrit :
JacquesG a écrit :Personnellement, le premier hiver très froid dont je me souvienne en France est celui de 1956, à notre retour d'Afrique : tous les fleuves avaient gelé. Un jour, notre institutrice ne nous a pas laissé sortir lors de la récréation, car il faisait trop froid. En rentrant chez ma tante (Nevers), je mettais les pieds contre le radiateur pour les réchauffer.
Mes parents (qui étaient à Toulouse) parlent de temps en temps de l'hiver 1956 comme un hiver froid.
Oui, il a fait froid partout en France en 1956. Peux-être te souviens-tu personnellement des hivers 1985 et 86 qui ont été très froids également : 20 cm de glace sur le pont-canal de Digoin, les employés municipaux taillaient une tranchée tous les matins pour ne pas que le pont éclate.

Avatar de l’utilisateur
chager
Modérateur
Modérateur
Messages : 9133
Inscription : 29 avr. 2004 21:30
Niveau de suédois : Moyen
Localisation : Normandie

Re: Frison-Roche en Scandinavie en 1947

Message par chager » 29 janv. 2017 11:38

en 1970 aussi , très froid , j'étais sur Falaise en Normandie, beaucoup de neige :P
Avec le temps et la patience, la feuille du murier devient de la soie

Répondre

Revenir à « Scandinavie »