Jenny Rissveds - Traduction interview

Modérateurs : suede, Modérateurs

Répondre
Valou33
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 5
Inscription : 24 févr. 2019 21:18

Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par Valou33 » 24 févr. 2019 21:40

Bonjour à tous,

Je suis tout nouveau, donc je m'excuse par avance si je ne me situe pas dans la bonne catégorie.

Je suis partie en Suède il y a deux ans pour la première fois et je suis litteralement tombé amoureux de ce pays. Et cette découverte je la dois en grande partie à la cycliste suédoise Jenny Rissveds dont je suis réellement fan. Malheureusement, je ne parle pas suédois :( . Or, elle a répondu à une interview il y a quelques années maintenant qui a l'air vraiment intéressante. Dès lors, je sollicite l'aide d'une personne attentionnée sur ce forum qui serait prête à ajouter des sous-titres français à la vidéo youtube dont je mets le lien juste ici : https://www.youtube.com/watch?v=GSnShY6TBAw

ou si ce n'est pas possible m'en faire un résumé suffisamment exhaustif.

Si quelqu'un se sent le courage d'effectuer ce petit geste, je lui en serai vraiment reconnaissant.

Et en attendant avec espoir une réponse de l'un ou l'une d'entre vous, je m'empresse de parcourir les autres sujets du forum qui ont tous l'air super intéressant.

Je vous remercie.

Hej då ! :smilie_flagge12:

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 25 févr. 2019 08:46

Bienvenue ! :bienvenue:

Je vais regarder cela, mais je ne te promets rien... :wink:

J'ai regardé les deux premières minutes et ça se comprend sans problème (= c'est du suédois standard). En gros, elle allait très mal à l'époque de la course et les questions de la présentatrice tournent là-dessus. Je verrai ça ce soir ou demain, à moins qu'un autre soit plus rapide que moi. :D

Déjà le titre de l'émission : Jenny Rissveds vann OS-guld - men ville inte leva - Malou Efter tio (TV4). Malou efter tio est une émission médicale du soir, le thème du jour : le mal être chez les sportifs, d'où l'interview de Jenny Rissveds. Sous l'écran : Jenny Rissveds vann OS-guld - men ville inte leva = JR a remporté l'or olympique, mais elle ne souhaitait plus vivre. Voilà, c'est un début ! :D En tout cas le thème est intéressant, je vais regarder cela avec intérêt.

Valou33
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 5
Inscription : 24 févr. 2019 21:18

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par Valou33 » 25 févr. 2019 12:27

Merci beaucoup JacquesG, c'est vraiment sympa de ta part. Depuis le temps que je cherche désespérément un moyen de comprendre cette interview, j'ai même essayé un traducteur vocal, sans succès. Si il ne t'ai pas possible ou que tu n'as pas le temps d'ajouter des sous-titres à la vidéo youtube, un résumé sera déjà un très bon début :)

Encore merci pour ton aide ! J'espère avoir bientôt de tes nouvelles :D

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 25 févr. 2019 18:03

Je ne sais pas ajouter des sous-titres... Je vais traduire l'essentiel en précisant à quelle minute cela est dit.

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 25 févr. 2019 19:02

Voilà ce que je te propose : j'indique la minute où le texte commence, en précisant qui parle, P pour Présentatrice, JR pour la sportive. Avec ce principe, les 4 premières minutes donnent ceci :

0 mn
Présentation du thème. Environ 30% des sportifs se portent psychiquement mal.
P JR a remporté l'or et l'on voit une athlète pleine de joie, mais en fait elle ne va pas si bien que cela, on peut discerner un certain sérieux dans son regard. N'est-ce pas ?
1 mn
JR Oui, je vois ce que vous voulez dire... je vois personnellement dans mes yeux un grand soulagement après le stress éprouvé. Il y avait de la joie, j'étais très contente bien sûr, c'était un rêve qui venait de se réaliser, c'était (hésitations de sa part) comme une confirmation.
P Mais en fait vous alliez très mal à cette époque, c'est qqch que vous gardiez pour vous - JR Ja - un mal que vous partagez avec beaucoup d'autres sportifs, on le dit assez peu, on le cache, sans doute pour ne pas être jugé(e), oui au fait, pourquoi ?
2 mn
JR Je ne peux parler qu'en mon propre nom bien sûr, mais là c'est comme si on voulait garder un certain niveau, nous sommes des compétiteurs, nous devons fournir le maximum et lorsque l'on est face au public on est soumis aux attentes des autres, des gens.
P Ça ne se voit pas toujours sur le visage, en quels termes décririez-vous votre état d'alors ?
JR J'allais très très mal, quand j'y pense, maintetant je vais à nouveau bien, il y a plusieurs raisons à ça, mais depuis les Jeux je sens que je vais mieux et je trouve que c'est important et que je peux dire "je vais bien".
3 mn
JR Ça a commencé au printemps 2016, dès l'hiver en fait à (lieu pas compris) car il fallait amasser des points pour aller aux Jeux, notre place de départ n'était pas assurée pour les femmes...
P donc beaucoup de choses dépendaient de vous !
JR oui, et il y avait aussi 2 autre filles qui devaient m'aider à accumuler des points pour avoir le droit d'y aller, finalement j'ai eu ma place pour les Jeux, mais j'ai eu diverses blessures, à la main par exemple et puis, deux semaines avant les Jeux, au camp d'entraînement, j'ai eu un (là je ne comprends pas bien le mot, peut-être un saignement) à l'arrière de la cuisse, ce qui n'est pas optimal pour un cycliste puisqu'on utilise les jambes en grande partie, oui, je ne pouvais pas me tenir sur mon vélo...
4 mn ... j'ai dû faire beaucoup de modifications et changer mon planning.

Suite demain si cela vous convient.

Je précise qu'à plusieurs reprises des lieux sont cités que je ne parviens pas à identifier, n'étant pas un spécialiste de ce sport.
Cela me faciliterait la tâche de savoir où ont eu lieu précisément les épreuves de VTT (je pense qu'il s'agit de cela) et à quelle date. Merci !

Valou33
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 5
Inscription : 24 févr. 2019 21:18

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par Valou33 » 26 févr. 2019 04:17

Merci, c'est vraiment super. J'ai regardé sur certains sites pour ajouter des sous-titres à une vidéo, cependant sans disposer de la vidéo et d'un logiciel spécifique, cela semble être assez compliqué. Ce que vous me proposez me convient tout à fait, je ne pouvais demander mieux.

Pour ce qui est des lieux des épreuves de VTT citées, je vais écouter attentivement pour voir si je ne reconnais pas des consonances familières.

En tout cas, je vous remercie encore une fois ;)

A demain (la suite dans le prochaine épisode si j'ai bien compris :D )!

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 26 févr. 2019 08:12

Oui, tout à fait.
4 minutes en gros à la fois, cela me fait un petit exercice sympa.

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 26 févr. 2019 18:40

Voici trois minutes supplémentaires... J'espère ne pas faire de contresens, les propos sont parfois décousus car JR parle de plusieurs périodes dans un ordre non chronologique (octobre, le printemps, les Jeux). Dites-moi si ce dialogue se comprend ! C'est du langage parlé bien-sûr et c'est la première fois que je fais cet exercice. Si certains veulent me corriger, qu'ils le fassent volontiers !

4 mn (suite)
P Ce sont des blessures physiques
JR oui, mais cela m'a marqué, parce que je suis stressée, je veux aller aux Jeux et obtenir de bons résultats, c'est sûr.
P Mais c'était possible que ça ne soit pas le cas ?
JR Oui, deux jours avant les épreuves j'ai fait une chute, c'est-à-dire que je suis tombée de mon vélo, la cause en était que j'étais si stressée et si tendue, j'ai vue les images par la suite, il y avait de grosses pierres et là il ne faudrait pas être tendue et stressée mais suivre le mouvement sinon on tombe, et ma première pensée a été "maintenant, ça ne va pas le faire"
5 mn
, j'ai une bonne raison pour rentrer chez moi et les gens vont comprendre si je ne fais pas une bonne course...
P ... vous avez une excuse
JR... oui, tout à fait
P Mais est-ce que vous ne pouviez pas vous confier à quelqu'un et dire ce que vous ressentiez ?
JR Non, je ne pouvais pas, j'avais mon entraîneur mental sur place (c'est ce que je crois comprendre), je m'étais entraînée avec lui depuis l'âge de 17 ans, j'avais une confiance absolue en lui, je lui disais tout, mais pas ça...
P Qu'est-ce qui fait que c'est si dur de lui parler de ce problème ?
JR Je veux me convaincre moi-même que je dois donner le meilleur, je suis dure envers moi-même, je pense que tous les sportifs de haut niveau le sont, puisque le but c'est la compétition, et oui, les gens autour de nous, le public, croient aussi que nous sommes des durs, mais nous ne sommes que des êtres humains.
P Mais n'y a-t-il pas une sorte de honte à reconnaître que l'on n'est pas celui que l'on voudrait être ?
6 mn
JR oui, c'est ce que j'ai dit à mon entraîneur (mental, psychique, que dit-on?) sur place, maintenant, c'est fait, c'est un poids que l'on m'enlève. Juste après en fait, c'était clair que je pouvait concourir car on m'a recousue et tout fonctionnait à nouveau, j'avais de la chance, je pouvais faire du vélo.
P Donc vous pouviez vous présenter à l'épreuve !
JR oui mais je me sentait plus détendue, et c'est ce que je dis aux autres, lorsqu'en octobre, avec mon préparateur mental, j'en ai parlé pour la première fois, je dis "je pleure et je suis désespérée, je ne sais pas pourquoi je pleure" et c'était comme ça pendant le printemps et en été, je pouvais rester à me ronger les ongles, toute effondrée, mon frangin est venu à la maison plusieurs fois et j'étais assise là, disons le front contre la table de la cuisine et je pleurais...
7 mn
... et je ne sais pas pourquoi je pleure à ce moment là.

Valou33
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 5
Inscription : 24 févr. 2019 21:18

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par Valou33 » 26 févr. 2019 19:21

Ne comprenant pas le suédois, je ne pourrais te dire si la traduction est grammaticalement fidèle à ce qui est dit, en revanche sur le fond cela est très clair pour moi et conforme à ce que j'ai pu lire ou entendre sur les périodes dont JR parle.

Pour ma part, j’ai essayé de réécouter l’interview plusieurs fois pour entendre des lieux susceptibles de faciliter ta traduction mais, cela n'a pas été concluant. C'est d'ailleurs assez frustrant et cela me motive d'autant plus pour apprendre le suédois.

Merci pour la suite de la traduction en tous cas :smilie_flagge12:

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 27 févr. 2019 19:23

Oups, il a fait très beau à Dijon aujourd'hui et je suis un peu fatigué de ma première sortie à roller de l'année (28 km, c'était peut-être un peu ambitieux !), donc service minimum, 2 minutes seulement... :lol: :lol: :lol: Les voici :

7 mn
P Comment votre famille a-t-elle réagi ? Est-ce qu'ils comprenaient ? Eux aussi se faisaient une image de vous?
JR Non, bon, c'est clair, quand je leur parlais, ils étaient les premiers à comprendre bien-sûr... mais c'est là qu'intervient la honte... mais ensuite j'ai parlé et j'ai eu une aide précieuse de la part des professionnels, le médecin du comité olympique par exemple, ou mon conseiller mental, mais je crois, je pense que j'ai eu de la chance
P mais revenons un peu en arrière, car il y a une véritable résistance (de votre part) contre le fait de s'exprimer, de parler,
8 mn
vous dites vous même que vous avez honte, est-ce que vous aviez peur que les gens soient déçus, ou bien quel sentiment était-ce ?
JR (petit silence)... je crois que c'est moi-même qui voulais conserver une certaine façade
P mais les autres, vous n'aviez pas peur de ce qu'il allaient penser de vous ?
JR (silence et hésitations)... mais, pourquoi est-ce que je devrais aller mal ? je vis mon rêve, c'est un rêve de pouvoir vivre de sa passion, que je pratiquais au début comme un loisir, je gagne ma vie en faisant cela, tout marche bien, on m'accorde de l'attention, je suis médaille d'or olympique, pour la plupart des sportifs, c'est ce que tu peux obtenir de plus grand
(à suivre)

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 28 févr. 2019 14:42

Voici ma contribution de ce jour ! La fin est pour demain ou après demain...

9 mn
JR ... oui, pourquoi en fait, j'aurais dû aller bien, je n'aurais pas dû être comme ça, et... je me le cache aussi à moi-même, je le garde pour moi, je n'en parle pas, je sens que quelque chose ne va pas, je ne dors pas la nuit, je peux rester une heure et demie couchée sans dormir, je ne sais pas pourquoi, certains jours je ne mange pas, je ne sors pas, j'ai peur de moi-même (a aussi un autre sens), d'habitude je ne suis pas comme ça
P Que voulez-vous dire par "j'ai peur de moi-même", de quoi avez-vous peur ?
JR d'être devenue quelqu'un d'autre, quelqu'un que je ne reconnais pas, comme si quelqu'un d'autre prenait le pas sur moi, je suis à la fois l'ange et le démon...
P Mais à un moment vous alliez si mal que vous avez été obligée de demander de l'aide, vous avez reçu de l'aide de médecins et pris des médicaments, lesquels ?
10 mn
JR J'ai commencé avec des anti-dépresseurs, parce que en fait c'était une dépression
P et avant, ce n'était pas concevable que vous preniez des médicaments ?
JR ben oui, je crois que c'est ce que pense un compétiteur, "je vais m'en tirer toute seule", mon préparateur mental m'a dit, en octobre, "tu dois avoir recours à un médecin et avoir un avis médical" alors j'ai dit "il ne faut pas en parler à un médecin, tu ne dois pas le faire", je suis si désespérée, parce que j'ai honte, je ne veux pas... je le lui dis à lui, en qui j'ai confiance, il ne doit pas... "Mais c'est pour ton bien, il en va de ta santé"
P Et comment cela s'est fait qu'à la fin vous êtes allée voir un médecin ?
11 mn
JR je n'ai pas eu d'intentions suicidaires, ça non, mais je voulais disparaître, je voulais ne plus exister, tout simplement, mais je ne voulais pas aller jusque là, certaines personnes le font, beaucoup se suicident, beaucoup trop, et j'ai commencé à réagir sérieusement lorsque un jour je suis à Arlanda (=grand aéroport de Stockholm) et que je dois prendre le train pour Falun, je venais de faire un voyage, et dans le train ça siffle dans ma tête et je commence à réfléchir comment... ben... qu'est-ce qui arriverait si je sautais sur les rails ? Je ne pouvais pas conduire une voiture sans penser à sortir de la route et aller dans le décor... mais je suis trop lâche pour le faire, je ne sais pas trop, c'était (=le suicide) comme si j'allais trahir (a aussi le sens de "décevoir") quelqu'un, je trahirais mes proches, je pense que si je n'avais pas eu une famille aussi solide qui m'entourait, je ne serais plus là à l'heure qu'il est.

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 01 mars 2019 10:16

Voici la fin de l'interview

12 mn
JR ... oui, c'est allé jusque là

P mais vous avez obtenu de l'aide

JR oui, c'est là que j'ai commencé à comprendre que tout ça était malsain, qu'il y avait quelque chose dans ma tête qui n'était pas normal

P ensuite s'est écoulé un temps où vous avez pris des médicaments, le processus de rétablissement est assez délicat... Comment allez-vous maintenant ?

JR bon, je sens que depuis l'automne dernier, hem, quand on me demandait comment ça va, je disais toujours que ça va bien, mais je ne ne le pensais pas vraiment, tandis que maintenant, quand j'y réfléchis, je le pense vraiment, et c'est vraiment épatant, avant j'étais indifférente à tout, pendant une année, je ne ressentais rien, je haussais les épaules à propos de tout

13 mn
P et maintenant vous pouvez être heureuse à nouveau

JR oui, je désire des choses, je sens que je suis bien, je peux être triste aussi parfois, alors que pendant l'hiver je ne pouvais pas dire que j'étais triste, je vivais dans une espèce de zone grise

P c'est courageux de votre part d'être passée de l'état de quelqu'un qui ne veut pas se confier à celui de la personne qui est là (aujourd'hui) à parler de ses problèmes... Qu'est-ce qui vous a décidée à venir ?

JR hmm Je n'ai plus honte du tout, et je ne pense pas que l'on doive en avoir honte, et c'est le message que je veux faire passer : il ne doit pas y avoir de honte à ça, c'est comme n'importe quelle autre maladie ou blessure, il faut du temps pour guérir, et après ça, après avoir subi cette épreuve, une fois rétablie, personne ne s'attend à ce que tes performances soient au maximum du jour au lendemain, si tu te casses le fémur par exemple, personne ne s'attend de toi à une prestation maximum juste après, et ça devrait être aussi comme ça lorsqu'il s'agit d'un problème psychique

P C'était très fort ce que vous avez raconté, restez là, car j'ai invité une autre personne qui a vécu ça ... (moi = le panneau de la fin montre le sportif en question et son nom)

J'espère que tout ceci se comprend. C'était un bon exercice pour moi de traduire ce qui se dit en essayant d'être le plus fidèle possible. Il y a beaucoup d'hésitations dans ce que dit JR, ça doit s'entendre même si on ne comprend pas le suédois, elle coupe parfois ses phrases pour dire autre chose, comme on le fait d'ailleurs couramment en parlant. Mais je comprends bien les deux femmes car elles n'ont pas d'accent régional, ç'aurait été plus dur dans le cas contraire ! :lol:

Valou33
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 5
Inscription : 24 févr. 2019 21:18

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par Valou33 » 01 mars 2019 13:36

Merci beaucoup, c'est vraiment sympa d'avoir consacré ton temps pour m'aider dans la traduction de cette vidéo. Cela m'a beaucoup éclairé, le thème est, je trouve, très intéressant, et ta traduction était très clair, en dépit des hésitations de JR que l'on peut en effet percevoir.

A bientôt peut-être dans le cadre d'autres sujets du forum :smilie_flagge12:

Avatar de l’utilisateur
JacquesG
Suédonaute Permanent
Suédonaute Permanent
Messages : 3205
Inscription : 02 janv. 2005 15:01
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Dijon, France
Contact :

Re: Jenny Rissveds - Traduction interview

Message par JacquesG » 01 mars 2019 14:18

Avec plaisir ! :smilie_flagge12:

Répondre

Revenir à « Sport en Suède »