Trouver du travail en Suède

Travailler en Suède? Ce forum est là pour permettre des discussions entre ceux aui ont franchi le pas et ceux qui ont envie de le franchir.

Modérateurs : suede, Modérateurs

MélanieBq
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 3
Inscription : 10 oct. 2017 22:10
Niveau de suédois : Moyen

Trouver du travail en Suède

Message par MélanieBq » 10 oct. 2017 22:40

Bonsoir à tous.

Tout d'abord je m'excuse si ce post n'est pas dans la bonne section du forum. C'est la première fois que je m'inscris sur un forum et j'avoue être un peu perdue.

Je suis actuellement en Master 2 Recherche en Anglais et cela ne me convient pas. L'année dernière je me suis rendue compte que ça ne me plaisait pas trop mais j'ai quand même bien validé mon année et malgré un fort manque de motivation, l'angoisse, la pression de l'entourage et à défaut d'avoir trouvé un moyen de me réorienter, je me suis inscrite en M2. Mais voilà, après quelques semaines, les cours ne me plaisent pas, la motivation n'est pas là et la dépression me guette. Pour être honnête j'envisage d'arrêter, même si je sais que ce n'est certes pas un bon plan.

Il y a deux ans je suis partie en Erasmus à Göteborg et y ai vécu l'une des meilleures expériences de ma courte vie. Je suis encore nostalgique de ma vie là bas et j'aimerais beaucoup y retourner pour y travailler. J'ai étudié le Suédois pendant 4 ans et pour me situer un peu je pense avoir ou du moins être sur le point d'atteindre le niveau B2. Je continue de l'apprendre toute seule et essaye de garder contact avec la langue au maximum.

J'aimerais savoir quels genre d'opportunités sont ouvertes pour une étudiante qui comme moi est titulaire d'une licence Anglais/Suédois et d'un master 1 en recherche en Anglais? Honnêtement après avoir passé une année d'étude difficile sur le plan personnel, je me vois prête à faire tous types de boulot. Un ami irlandais expatrié en Suède m'a confié que je n'aurais pas de mal à enseigner le Français et que le fait de maîtriser le Français, l'Anglais et partiellement le Suédois faisait que j'avais un profil intéressant pour le marché du travail.
J'aurais aimé savoir s'il y avait des personnes parmi vous qui sont passés par là, comment ça s'est passé, si vous avez galéré à trouver un emploi...

Merci pour vos réponses ;)

Mélanie

WilliamB
Suédonaute habitué
Suédonaute habitué
Messages : 105
Inscription : 15 déc. 2015 21:04
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Lausanne, Suisse (ex-immigré en Suède)

Re: Trouver du travail en Suède

Message par WilliamB » 11 oct. 2017 10:00

Bonjour Mélanie!

De façon générale, c'est compliqué de trouver un emploi en tant qu'étranger en Suède quand on ne parle pas un suédois tip top. Une exception pour les secteurs en manque de main d'oeuvre, comme l'enseignement.

Effectivement, tu as un profil qui te permettrait de travailler comme enseignante vacataire (lärarvikarie) :) . Je ne connais pas les entreprises de "lärarvikarie" à Göteborg, à Stockholm il y a Lärarjouren, Vikariepool, etc... Là où je ne rejoins pas ton ami irlandais, c'est qu'il ne faut pas parler un suédois partiel, mais très bon, pour être compétitif sur le marché du travail suédois. Tu aurais un niveau pour travailler en école enfantine, mais pour le gymnase, tu aurais besoin d'un niveau plus élevé de langue.

De mon expérience personnelle, j'avais un peu un niveau similaire au tien, j'avais passé le TISUS avant de venir en Suède, et j'ai eu aucun mal à trouver un travail comme enseignant vacataire à Stockholm à côté de mes études. C'est un secteur qui recrute, en Suède.

MélanieBq
Nouveau Suédonaute
Nouveau Suédonaute
Messages : 3
Inscription : 10 oct. 2017 22:10
Niveau de suédois : Moyen

Re: Trouver du travail en Suède

Message par MélanieBq » 11 oct. 2017 15:15

WilliamB a écrit :Bonjour Mélanie!

De façon générale, c'est compliqué de trouver un emploi en tant qu'étranger en Suède quand on ne parle pas un suédois tip top. Une exception pour les secteurs en manque de main d'oeuvre, comme l'enseignement.

Effectivement, tu as un profil qui te permettrait de travailler comme enseignante vacataire (lärarvikarie) :) . Je ne connais pas les entreprises de "lärarvikarie" à Göteborg, à Stockholm il y a Lärarjouren, Vikariepool, etc... Là où je ne rejoins pas ton ami irlandais, c'est qu'il ne faut pas parler un suédois partiel, mais très bon, pour être compétitif sur le marché du travail suédois. Tu aurais un niveau pour travailler en école enfantine, mais pour le gymnase, tu aurais besoin d'un niveau plus élevé de langue.

De mon expérience personnelle, j'avais un peu un niveau similaire au tien, j'avais passé le TISUS avant de venir en Suède, et j'ai eu aucun mal à trouver un travail comme enseignant vacataire à Stockholm à côté de mes études. C'est un secteur qui recrute, en Suède.

Merci beaucoup pour ta réponse qui me rassure un peu!
Je n'abandonne pas le suédois alors je pense continuer à progresser, c'est un peu dur sans pratiquer la langue dans un contexte quotidien mais je m'accroche :)
Là où je me fais du soucis c'est par rapport aux diplômes. Je n'ai jamais suivi de cours FLE par exemple, j'ai donné quelques cours d'anglais à des collégiens et c'est ma seule expérience avec l'enseignement à ce jour. Du coup si je comprends bien, le seul fait d'être française me rend légitime pour occuper un poste de prof vacataire? Puis, si j'abandonne mon Master 2, je sais que ça va faire "tâche" sur un CV.
J'ai sûrement du mal interprété ce que m'a dit mon ami, il considérait que je parlais très bien suédois mais je trouve que j'ai du mal à parler, j'ai souvent peur de faire des fautes et quand je ne comprends pas quelque chose et que je n'arrive pas à répondre, j'ai tendance à paniquer très vite x) Du coup dans ma tête, je pensais que mon niveau pouvait être suffisant pour prétendre à quelque chose. Il se trouve que cet ami en question a trouvé un poste comme prof d'anglais au lycée international de Göteborg, après avoir travaillé comme barman mais je ne sais pas quel est son véritable statut. Je devrais lui poser la question si j'ai l'occasion de rediscuter avec lui.
Je vais continuer à bosser mon suédois et continuer mes recherches.
En tant qu'enseignant vacataire, cela fonctionne comment? Tu as beaucoup d'heure de cours?
Merci encore pour toutes ces précisions

WilliamB
Suédonaute habitué
Suédonaute habitué
Messages : 105
Inscription : 15 déc. 2015 21:04
Niveau de suédois : Avancé
Localisation : Lausanne, Suisse (ex-immigré en Suède)

Re: Trouver du travail en Suède

Message par WilliamB » 15 oct. 2017 14:03

MélanieBq a écrit :Là où je me fais du soucis c'est par rapport aux diplômes. Je n'ai jamais suivi de cours FLE par exemple, j'ai donné quelques cours d'anglais à des collégiens et c'est ma seule expérience avec l'enseignement à ce jour. Du coup si je comprends bien, le seul fait d'être française me rend légitime pour occuper un poste de prof vacataire?
Le FLE sert à enseigner le français à des étrangers en France ou en lycée français à l'étranger. Pour enseigner le français en école étrangère, ça ne sert à rien.

Non, le fait que tu sois française ne te rend pas légitime pour occuper un poste de vacataire. D'autres Suédois sont aussi vacataires en français, et certains le font très bien. Lorsque tu passeras tes entretiens, on te demandera les choses suivantes:
- Parles-tu suédois, et avec quelle aisance ?
- Quel est ton niveau d'études ?
- As-tu eu des expériences avec les jeunes ?
- As-tu les qualités pour enseigner ?
- Que peux-tu enseigner ?
Puis, si j'abandonne mon Master 2, je sais que ça va faire "tâche" sur un CV.
Pas nécessairement si tu ne passes pas une année à ne rien faire. Et puis si tu veux rester en Suède pour enseigner, il faudra refaire les études à 0 pour obtenir le lärarlegitimation.
Je vais continuer à bosser mon suédois et continuer mes recherches.
Il est nécessaire que tu sois déjà sur place pour chercher.
En tant qu'enseignant vacataire, cela fonctionne comment? Tu as beaucoup d'heure de cours?
C'était très flexible. J'avais une mission de vacataire de 4.5h par semaine pendant 2 ans dans le même gymnase, et je faisais parfois des missions d'une journée dans d'autres écoles. Ca variait selon mon emploi du temps à l'uni (car j'étudiais en parallèle). Quand je faisais des missions d'une journée, ça arrivait qu'on m'appelait à 6h du matin pour être là à 8h précises. Il faut vraiment être flexible. Ma boîte par contre était super et proposait des formations continues en leadership, motivation, etc...

Répondre

Revenir à « Travailler en Suède »