Page 2 sur 4

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 12:34 am
par Herr Omar
MeLu a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuna, puisque chéri et moi avons décidé de faire pareil.
Le français, c'est quand je me trompe de langue ou qu'il veut comprendre quelque chose (et inversement pour le suédois).
Je parle suédois avec ses grands parents puisqu'ils ne parlent pas anglais, ou au restaurant, pour les débuts de conversation avec les administrations genre skatteverket (généralement, l'employé finit par switcher sur l'anglais vu que je ne comprends rien au vocabulaire spécifique).

On en a décidé ainsi car aucun de nous ne maîtrisera jamais totalement la langue maternelle de l'autre (prononciation, vocabulaire spécifique, rapidité, subtilités, jeux de mots, émotions, disputes, etc). Le choix du français ou du suédois constituerait, à nos yeux, un handicap pour celui n'étant pas né avec...

On m'a fait remarquer que refuser de parler suédois en Suède était limite un crime... ce à quoi je réponds quand même que j'ai pour but de limiter l'anglais avec chéri+non-suédophones+non-francophones et le français avec les francophones. Bref le suédois pour les suédophones.

J'en profite aussi pour pousser un léger coup de gueule : ça serait bien que les suédois en général arrêtent de me bassiner pendant des heures à essayer de me culpabiliser à propos de mes choix de langue dans mon couple... zut ! Ca regarde qui, le fait que je parle suédois ou pas ??? Et pourquoi pas le français plutôt que le suédois ??? Et on fait quoi si on déménage en France, on passe au français comme langue "officielle" juste comme ça ?

MeLu-qui-arrête-de-râler


Comme dirait ma très chère mère - "tu aurais mieux fait de rester en France et d'épouser une Française (catholique, bien sûr), ça t'aurait évité bien des problèmes..."

Après 43 ans passés ici, je dirais que ces paroles sont la sagesse même.

Que fait mon cousin Jean-Michel tout seul en Californie? Il a 2-3 ans de plus que moi et sa mère, qui vit à Paris, en a 96 ou 97.

Nos mères (surtout) ont souffert de notre éloignement. La mienne a souffert de ne pas pouvoir correspondre avec mes fils, qui ne parlent pas un mot de français.

Quand on peut se trouver un partenaire parlant la même langue, pourquoi aller chercher quelqu'un qui ne la parle pas? C'est la question que je me pose, moi qui à 18 ans étais en route pour l'Australie. Je crois que c'est génétique, cette histoire de grand amour avec un Suédois, une Chinoise ou qui que ce soit d'une culture si possible diamétralement opposée à la nôtre.

Pour en finir avec ce sujet des langues, ou plutôt de la langue du couple, je dirais qu'on peut faire comme on veut tant qu'on n'a pas d'enfant(s). Le jour où on a un ou plusieurs enfants nés en Suède, on a intérêt à parler suédois om man vill hänga med. Il y a énormément d'immigrés qui n'ont pas compris le problème et qui ont continué à parler turc ou grec ou finnois dans leurs familles tandis que les enfants apprenaient le suédois à dagis puis à l'école. Il se produit comme une cassure entre les générations. Bien des problèmes de la société (française ou suédoise) d'aujourd'hui sont dûs au fait que parents et enfants n'ont pas la même langue "maternelle". Bye for now.

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 9:29 am
par nuna
Bien d'accord au sujet des enfants. Je n'imagine pas avoir un jour mon sambo et notre enfant (pas encore conçu...) se parlant en suédois et moi qui ne comprenne rien, et vice-versa pour mon sambo et le français. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle on apprend nos langues respectives (on s'y est mis tôt vu qu'il faut du temps pour maîtriser une langue!). Je crois donc que lorsque nous aurons des enfants, selon le pays dans lequel on vivra on accentuera l'usage d'une langue par rapport à l'autre.

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 10:26 am
par Bob l'éponge
Pas cool MeLu, je viens de lire sur ton blog que tu t'es fais jeté comme une mal-propre par la famille où tu officiais comme fille-au-pair ;o(

kämpa på! comme on dit ici :wink:


Oui pas cool, MeLu, mince ! On va dire à la prochaine French Connexion dans quelques mois alors, le temps que tu rebondisses :wink:

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 10:55 am
par MeLu
nono le mitron a écrit:Pas cool MeLu, je viens de lire sur ton blog que tu t'es fais jeté comme une mal-propre par la famille où tu officiais comme fille-au-pair ;o(

kämpa på! comme on dit ici :wink:


Nan pas cool du tout... à cause de ça mes vacances en France se transforment en aller simple avec aucune date de
retour pour le moment... J'espère de tout coeur que ça leur retombera dessus un jour.

MeLu

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 11:19 am
par Ludo-R
MeLu a écrit:
nono le mitron a écrit:Pas cool MeLu, je viens de lire sur ton blog que tu t'es fais jeté comme une mal-propre par la famille où tu officiais comme fille-au-pair ;o(

kämpa på! comme on dit ici :wink:


Nan pas cool du tout... à cause de ça mes vacances en France se transforment en aller simple avec aucune date de
retour pour le moment... J'espère de tout coeur que ça leur retombera dessus un jour.

MeLu


Bon courage!

Pas plus tard que le mois dernier le même genre de mésaventure est arrivée au responsable de la comptabilité dans ma boite. Ils ont trouvé quelqu'un d'autre avec les mêmes compétences mais jugé plus apte. Résultat, licenciement. On a prévenu la personne 1 semaine avant alors que le dossier était réglé depuis plusieurs mois. Vive le dialogue social cher à ce beau pays :roll:

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 11:32 am
par MeLu
Et ben... après on s'étonne que les gens n'aient pas confiance en leur entreprise.
La leçon à apprendre (pour lui, moi et tous les autres dans le même cas) ressemblerait à ça : "même employé, continue de chercher".

MeLu-pas-très-contente-de-devoir-rentrer-comme-ça

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 11:35 am
par Ludo-R
MeLu a écrit:Et ben... après on s'étonne que les gens n'aient pas confiance en leur entreprise.
La leçon à apprendre (pour lui, moi et tous les autres dans le même cas) ressemblerait à ça : "même employé, continue de chercher".

MeLu-pas-très-contente-de-devoir-rentrer-comme-ça


Exactement! Sois forte :D

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 6:08 pm
par LaFred
Pour les langues aux enfants je suis vraiment d'avis qu'il faut chacun parler sa langue maternelle à son enfant sinon c'est pareil on donne un avantage à l'un ou à l'autre. A tache pour l'un et l'autre d'apprendre leurs langues respectives. Le problème des enfants qui ne parlent pas le suédois chez eux est plus souvent un problème social qu'autre chose: dans certaines familles que je connais (classe moyenne) où la maman a parlé finlandais ou une autre anglais aux enfants ils s'en sont très bien sortis les gosses (qui ont aujourd'hui 35 ans)...

Alors potassez des articles sur le bilinguisime avant de vous lancer mais ne gachez pas l'occasion de donner deux langues à vos enfants.
Quelques pistes:
"Le défi des enfants bilingues" av Barbara Abdelilah-Bauser,http://www.enfantsbilingues.com/info.html , http://www.bbk.ac.uk/lachouette/dewaelfr.pdf

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 7:17 pm
par AudreyL
LaFred a écrit:Je pense aussi que par exemple Audrey peut se mettre en colère en suédois... non?

Bien sûr que je sais me mettre en colère en suédois ! :D
Même faire des jeux de mots de temps en temps. 8)

Ne désespérez pas, ca vient avec le temps. Il ne faut pas vouloir tout maîtriser en même temps. Les langues surtout. Le cerveau a besoin de temps pour assimiler tout ca.

Si MeLu et son copain sont satisfaits de la situation en se parlant mutuellement en anglais, je ne vois pas où est le problème. C'est comme ca qu'on faisait au début aussi avec mon sambo. Mais comme j'étais plutôt minable en anglais, j'ai préféré me concentrer sur le suédois. Ca viendra peut-être un jour pour MeLu et les autres ... ou pas. C'est une question de choix. Le plus important, à mes yeux, c'est que si on veut vivre à l'étranger, apprendre la langue du pays, c'est quand même une clé importante de l'intégration. Mais si on en décide autrement pour ce qui est du couple, chacun est libre de faire ce qu'il veut. Être trilingue, c'est pas mal quand même. :wink:

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 8:55 pm
par MeLu
Le truc c'est aussi que j'adore parler anglais :D
C'est sur que dans le cas où l'on aura des enfants, ils parleront suédois avec chéri et français avec moi ^^ D'ailleurs je veux inscrire mes enfants potentiels à l'école française... sujet de dispute avec chéri qui trouve que l'école suédoise c'est chouette. Du coup, on se dispute en anglais :D

MeLu-tiens-chéri-vient-de-rentrer-du-boulot

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 8:59 pm
par LaFred
MeLu a écrit:Le truc c'est aussi que j'adore parler anglais :D
C'est sur que dans le cas où l'on aura des enfants, ils parleront suédois avec chéri et français avec moi ^^ D'ailleurs je veux inscrire mes enfants potentiels à l'école française... sujet de dispute avec chéri qui trouve que l'école suédoise c'est chouette. Du coup, on se dispute en anglais :D

MeLu-tiens-chéri-vient-de-rentrer-du-boulot


A l'école francaise franska skolan ou au lycée St Louis?
Nous ce sera l'école suédoise avec cours de langue maternelle francaise pour nos enfants potentiels comme tu dis...

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 9:07 pm
par MeLu
Ben là, je sais pas encore... Le lycée saint louis c'est l'éducation nationale française tandis que franska skolan c'est le programme suédois (avec du français) si j'ai bien compris ?
Je souhaiterais plus que ces potentiels aient un parcours français avec diplômes français.

MeLu

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 9:12 pm
par LaFred
MeLu a écrit:Ben là, je sais pas encore... Le lycée saint louis c'est l'éducation nationale française tandis que franska skolan c'est le programme suédois (avec du français) si j'ai bien compris ?
Je souhaiterais plus que ces potentiels aient un parcours français avec diplômes français.

MeLu


Oui on peut penser ca mais si on habite en Suède envoyer ses enfants dans une école francaise c'est un peu les mettre à part aussi si on ne compte pas aller en France...

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 10:07 pm
par MeLu
C'est le souci en effet... mais aussi l'occasion de créer un lien avec le pays du côté maternel, puisqu'ils vivront au quotidien dans le pays du côté paternel. Je crois que le niveau de suédois qu'ils peuvent acquérir même en allant à l'école française sera de toute manière assez bon pour leur permettre de pratiquer la langue sans aucun souci. Entre "parler suédois avec tout le monde sauf maman" et "parler suédois avec tout le monde sauf l'école et maman" la différence est grande (et à mes yeux elle est très importante).
Je sais aussi que chéri envisage de son côté de peut-être travailler un temps en France... ça pèse aussi dans ma potentielle décision à prendre.
Enfin, on aura tout le temps de se disputer pour ça le jour où on envisage les enfants :D
Comme je lui dit "ils iront au dagis suédois si tu veux, mais après, c'est direction l'école française"... et là, il se fâche :D

MeLu-qui-aime-bien-se-disputer

MessagePosté: Lun Juin 25, 2007 10:25 pm
par Herr Omar
LaFred a écrit:
Oui on peut penser ca mais si on habite en Suède envoyer ses enfants dans une école francaise c'est un peu les mettre à part aussi si on ne compte pas aller en France...


C'est pas pire que de les envoyer dans une autre école privée comme l'Ecole Allemande ou l'Ecole Américaine ou l'Ecole Russe - ce que font et ont toujours fait certaines familles SUEDOISES. (Mes trois enfants qui sont passés au Cours/Lycée St-Louis ne sont certainement pas plus à part que d'autres.)